Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Une mobilisation de danseurs à Caen pour demander la reprise de leur activité

-
Par , France Bleu Normandie (Calvados - Orne)

Ce samedi, plusieurs danseurs de l'association Acrod'rock se sont mobilisés dans le centre-ville de Caen. A travers un spectacle de danse improvisé, ils ont demandé la réouverture de leur club, mais également des établissements culturels en général.

Vêtus de noir et d'un bonnet de Père Noël, les danseurs d'Acrod'rock ont animé le centre-ville de Caen ce samedi.
Vêtus de noir et d'un bonnet de Père Noël, les danseurs d'Acrod'rock ont animé le centre-ville de Caen ce samedi. © Radio France - Léa Dubost

Après une courte prise de parole, la musique est lancée et les danseurs aussi. Ce samedi 19 décembre, le club de danse Acrod'rock, situé à Giberville, organisait une mobilisation dans le centre-ville de Caen.

En début d'après-midi, plusieurs danseurs ont proposé un spectacle improvisé, en musique. "Depuis le mois de mars, nous avons dansé seulement 5 semaines. Donc on est là pour se retrouver, mais aussi pour dire notre mécontentement. On veut pouvoir rouvrir, ou au moins avoir une date", explique Thierry Gillet, fondateur d'Acrod'rock. 

Thierry et sa femme Gaëlle, les fondateurs d'Acrod'rock, retrouvent le plaisir de danser avec les membres de leur association. Ils s'aventurent même à faire quelques figures.
Thierry et sa femme Gaëlle, les fondateurs d'Acrod'rock, retrouvent le plaisir de danser avec les membres de leur association. Ils s'aventurent même à faire quelques figures. © Radio France - Léa Dubost

Sur des chansons connues, les danseurs ont enchaîné les chorégraphies plus ou moins improvisées. Certains passants ont même joué le jeu et sont entrés en piste.

"Je les soutiens totalement. On est des êtres humains, on a besoin de lien social, d'activités. Et aujourd'hui, c'est interdit. Je trouve qu'il y a beaucoup plus de dégâts collatéraux que de raisons réelles de fermer ces lieux, qui font tout ce qu'ils peuvent pour mettre en place des protocoles sanitaires", commente Clémence, qui a esquissé quelques pas de danse sur le Madison. 

Les membres d'Acrod'rock sont tous venus pour la même chose : Demander la réouverture de leur club de danse. "La danse c'est important pour nous, moi ça me manque énormément, psychologiquement c'est dur", confie Gilbert. 

Même son de cloche du côté de deux autres membres d'Acrod'rock, Maria et Christophe : "On a du mal à comprendre la fermeture du club, avec le masque, le gel hydroalcoolique, la distanciation... Le protocole sanitaire était vraiment bien respecté. On veut vraiment retrouver notre club de danse, en ce moment, on en a plus que besoin". 

A travers cette mobilisation, les fondateurs d'Acrod'rock voulaient également prouver que la danse peut se pratiquer avec un masque et dans le respect des gestes barrières

Choix de la station

À venir dansDanssecondess