Société

Une mystérieuse carte allemande découverte 73 ans après la guerre dans un grenier en Normandie

Par Francis Gaugain, France Bleu Normandie (Calvados - Orne), France Bleu Limousin et France Bleu jeudi 24 août 2017 à 12:12

Le village martyr d'Oradour-sur-Glane
Le village martyr d'Oradour-sur-Glane © Maxppp - PQR/ LE REPUBLICAIN LORRAIN

73 ans après la seconde guerre mondiale, une vieille carte routière de la région de Limoges a été découverte dans le grenier d'une ferme de la région d'Athis-de-l'Orne en Normandie. Elle aurait été abandonnée là par des soldats de la sinistre division SS "Das Reich".

Alors que l'on va célébrer ce samedi 26 août à Montormel prés de Vimoutiers dans l'Orne le 73ème anniversaire de la fin de la bataille de Normandie, une étonnante découverte vient d'être faite dans une ferme de Normandie : une carte allemande qui a sans doute appartenu en 1944 à une division de combattants SS.

Une carte témoin des massacres

Et pas n'importe laquelle puisque selon les spécialistes. Cette carte découverte 73 ans après le Débarquement de Normandie dans le grenier d'une ferme prés d'Athis-de-l'Orne aurait été abandonnée en 1944 par la division Das Reich. Ces waffen SS sont ceux qui, après avoir pendu 99 habitants de la ville de Tulle, avaient rayé de la carte le 10 juin le village d'Oradour-sur-Glane prés de Limoges. Le massacre de 642 victimes innocentes.

Selon nos confrères de l'Orne Combattante, cette carte est une vieille carte routière de la région de Limoges sur laquelle étaient soulignés à l'encre rouge toutes ces villes et villages victimes à l'époque des représailles SS contre les maquisards. Prés de la carte, un livret militaire allemand dont la 1ère page est arrachée a également été retrouvé. Il faut savoir que la sinistre division Das Reich a combattu durant l'été 1944 en Normandie. A Saint Lô dans la Manche en juillet puis Mortain avant de refluer, sous la pression des alliés, vers l'Orne et d'échapper le 21 août à l'encerclement de la poche de Falaise-Chambois.

Rien d'étonnant donc à se qu'on retrouve aujourd'hui sa trace prés d'Athis.