Société

Une Nantaise lance une application pour les femmes victimes de violences

Par Marion Fersing, France Bleu Loire Océan lundi 18 janvier 2016 à 18:40

App-Elles, créée par une Nantaise
App-Elles, créée par une Nantaise © Radio France - Marion Fersing

App-Elles, c'est le nom de l'application lancée par une habitante de Basse-Goulaine pour les femmes victimes de violences. Elle permet à la fois de donner l'alerte et de trouver qui contacter pour obtenir de l'aide par la suite.

C'est en animant des ateliers d'écriture que Diariata N'Diaye s'est rendue compte que beaucoup de jeunes filles et beaucoup de femmes ne s'avaient pas quoi faire face aux violences dont elles pouvaient être victimes. "Il existe pourtant de nombreuses associations, mais souvent, les femmes que j'ai rencontré ne les connaissaient pas". Elle a donc d'abord lancé un site internet, Resonantes, qui regroupe toutes les informations utiles, notamment pour savoir à qui s'adresser.

Diariata N'Diaye a rencontré des jeunes un peu perdus face aux violences

Diariata a ensuite voulu trouver un moyen de s'adresser aux jeunes femmes et de leur permettre de trouver facilement ce dont elles avaient besoin. L'idée d'une application est venue tout naturellement. App-Elles permet à la fois de donner l'alerte en cas de problème, d'appeler le 3919, le numéro de "violences femmes infos" et de se connecter en un clic au site Resonantes.

Quand l'alerte est activée, un SMS est envoyé toutes les 90 secondes - Radio France
Quand l'alerte est activée, un SMS est envoyé toutes les 90 secondes © Radio France - Marion Fersing

L'application permet à la victime de photographier automatiquement son agresseur

Une fois configurée, l'application permet d'envoyer une SMS avec une phrase d'alerte : "C'est une urgence. Aidez-moi", le message pré-enregistré ou un autre de son choix, à trois contacts. Le SMS est alors envoyé toutes les 90 secondes jusqu'à ce que l'alerte soit arrêtée manuellement. Le téléphone envoie en même temps la localisation GPS et il prend des photos. "Ce qui peut permettre à la victime de photographier son agresseur, ou à un témoins de le faire en même temps qu'il donne l'alerte".

App-Elles permet aussi d'appeler directement un numéro pré-enregistré, celui d'un proche ou de la police par exemple.

Pour l'instant, l'application est disponible sur Androïd. Elle le sera bientôt sur iPhone.

Notre reportage