Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

VIDÉO - Une navette autonome va circuler à Sens pendant la Foire

lundi 9 avril 2018 à 0:01 Par Renaud Candelier, France Bleu Auxerre

Cette navette sans conducteur va faire une boucle d'un kilomètre du 28 avril au 2 mai à Sens (Yonne). Elle pourra transporter neuf voyageurs à une vitesse de 20 km/h, dans la vieille ville. Ce modèle expérimental n'a encore jamais circulé en conditions réelles dans un centre-ville en France.

Cette navette sans conducteur peut transporter jusqu'à dix passagers
Cette navette sans conducteur peut transporter jusqu'à dix passagers - Easymile

Sens, France

C'est une grande première pour l'Yonne qui aura lieu à l'occasion de la Foire de Sens du 28 avril au 2 mai. 

"Sans conducteur au milieu des piétons, cyclistes et automobilistes"

Cette navette nommée EZ10 (conçue par la société Easymile) effectuera un trajet d'un kilomètre en centre-ville durant 5 jours. Pierre Balcon est le directeur du réseau de bus Transdev à Sens : "c'est une navette de neuf passagers qui circulera dans l'amande. Elle a la particularité de ne pas avoir de volant, ni de pédales, simplement des vitres tout autour. Elle évoluera toute seule au sein de piétons, de cyclistes et d'automobilistes, sanas restrictions de circulation."

Quatre lasers à l'avant qui détectent les obstacles

Ce modèle est électrique, évidemment silencieux et capable de se repérer tout seul précise Benoit Perrin de la start up toulousaine Easymile : "pour être autonome, elle s'appuie sur des lasers, des GPS, des caméras et d'autres types de capteurs. A l'avant du véhicule, il y a quatre lasers qui détectent les obstacles à différents niveaux de hauteur pour vraiment s'arrêter le plus rapidement possible. Il y a une double chaîne de sécurité pour s'arrêter comme il faut."

Des vitesses beaucoup plus lentes que les expérimentations menées aux États-Unis

Et si les médias ont beaucoup parlé des accidents avec des voitures autonomes aux États-Unis, il y a très peu de risque que ça arrive à Sens, estime Pierre Balcon : "les contextes sont très différents. Aux États-Unis, on est sur des expérimentations de vrais véhicules de série, en France, les expérimentation se font à des vitesses beaucoup plus lentes, avec beaucoup plus de précautions prises. C'est une navette qui roulera relativement lentement, elle ne dépassera jamais les 20 km/h."

"Sens marque une nouvelle étape pour les tests menés par Transdev"

L'objectif pour Transdev est de tester la navette dans une ville moyenne avant de l'essayer à Paris. "Jusqu'à maintenant on a toujours fait des expérimentations dans des milieux sécurisés comme des quais ou des centres de loisir. Et celle de Sens marque une nouvelle étape, on va intégrer dans le jeu des voitures et des cyclistes et en cela ce sera une vraie première."

Une navette bientôt commercialisable pour l'espace public

Cette navette autonome pourrait être commercialisée en France pour des usages sur la voie publique à partir de l'année prochaine.