Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Une nouvelle association landaise lance une enquête sur l'homophobie et la sérophobie

-
Par , France Bleu Gascogne

Nos couleurs 40, nouvelle antenne LGBT+ installée depuis septembre dans le département, lance une grande enquête auprès des Landais. Les victimes ou les témoins d'actes homophobes ou sérophobes, par rapport au VIH, sont invitées à témoigner en ligne ou pendant des permanences de l'association.

Des drapeaux arc-en-ciel du mouvement LGBT - illustration
Des drapeaux arc-en-ciel du mouvement LGBT - illustration © Radio France - Nathanael Charbonnier

Des insultes, des attaques sur le web et les réseaux sociaux, des discriminations dans la vie de tous les jours ou même des agressions physiques : la nouvelle antenne LGBT+, Nos couleurs 40, cherche à recenser les actes homophobes ou sérophobes dans les Landes. Les victimes mais aussi les témoins sont donc invités à y participer, en ligne ou lors de permanences de l'association. Le but selon Bernard Gachen, l'un des animateurs de cette antenne, c'est "d'établir un diagnostic" local avant de partir sur le terrain, "un état des lieux local pour être le plus efficace dans nos actions." 

Un état des lieux local 

Des enquêtes sont régulièrement faites mais au niveau national. Pour Bernard Gachen, "connaître de manière précise ce qu'il se passe dans les Landes, c'est très important parce que cela permet de cibler nos actions vers les personnes, vers les territoires qui sont les plus impactés ou pour lesquels il faut apporter une réponse." 

La volonté, c'est d'abord d'établir un diagnostic pour déterminer un plan d'action précis pour l'année 2021 - Bernard Gachen

Des interventions en milieu scolaire et dans les clubs de sport 

L'association a ensuite prévu de se déplacer sur le terrain. Dans les établissements scolaires d'abord, puisqu'elle est reconnue d'intérêt général et agréée par l'Education nationale. Mais "il y a aussi d'autres terrains qui sont aussi en nécessité, comme les clubs de sport", ajoute Bernard Gachen. 

Pour y répondre 

Si vous êtes témoin ou victime et que vous souhaitez participer, vous pouvez répondre en ligne ou lors de permanences de l'antenne, qui se déplace régulièrement dans les communes landaises. L'enquête dure quatre mois, jusqu'au 21 avril prochain. Les résultats sont attendus eux avant le 17 mai, journée mondiale contre les LGBTphobies. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess