Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Une nouvelle chasse aux corbeaux aura bien lieu à Bellac

mardi 24 avril 2018 à 22:10 Par Jérôme Ostermann, France Bleu Limousin

La préfecture de la Haute-Vienne va donner son autorisation à la mairie de Bellac. Comme il y a deux ans, la municipalité va faire appel aux chasseurs pour faire diminuer la population de corbeaux présente sur son territoire. Des corbeaux à l'origine de nombreuses nuisances.

Les corbeaux pullulent à Bellac en Haute-Vienne (photo d'illustration)
Les corbeaux pullulent à Bellac en Haute-Vienne (photo d'illustration) © Maxppp - Christian Watier

Bellac, France

Il y a deux ans, 65 corbeaux avaient déjà été prélevés à Bellac. L'année dernière, la préfecture n'avait pas donné son autorisation. En 2018, ce sera bien le cas. Il faut dire que dans certains quartiers de cette ville du nord de la Haute-Vienne, les corbeaux pullulent et sont à l'origine de nombreuses nuisances. Notamment dans le quartier du Jolibois où se trouve l’hôpital, une école et de nombreuses habitations. Nicole y vit et ne supporte plus le croassement des corbeaux :"C'est infernal ! Du matin au soir... C'est fatiguant quand on entend que ça, tout le temps, sans arrêt. Je n'aime pas du tout. Il faudrait tous les chasser, où en tout cas une majorité."

Un gros problème de fiente 

Dans les faits, seuls les corbeaux Freux et les corneilles seront chassés mais pas les Choucas, une espèce protégée. Et  l'idée n'est pas de les exterminer mais de faire diminuer la population de corvidés. Des oiseaux dont les nuisances ne s'arrêtent pas au bruit selon Thierry Spriet, maire adjoint à Bellac :"Il y a aussi un gros problème de fiente et de propreté. Par exemple, on a mis des tables pour pique-niquer en ville mais ce n'est même pas la peine de s'installer. On ne peut pas, bien qu'elles soient nettoyées tous les deux jours. Dans les écoles, ce sont les bacs à sable qui sont salis par les déjections des corvidés. Cela pose de serieux problèmes. "

Un banc public du quartier de Jolibois à Bellac  - Radio France
Un banc public du quartier de Jolibois à Bellac © Radio France - Jérôme Ostermann

Le plus tôt sera le mieux selon la municipalité de Bellac 

Thierry Spriet selon qui la ville a étudié d'autres options mises en avant par les associations de défense des oiseaux qui s'opposent à la chasse aux corbeaux. Mais selon lui, elles sont trop coûteuses ou pas assez efficaces à court terme. Or à ses yeux, il y a urgence :"Ces oiseaux sont ici parce qu’il y a des arbres très hauts où ils peuvent se reproduire tranquillement. Du coup, pour l'élagage ou la stérilisation, il faut faire appel à des spécialistes de l'escalade et cela coûte très cher. L'idée de faire venir un rapace, cela a un impact très réduit dans le temps. Quant à planter ce genre d'arbres en périphérie, on le fera mais cela donne des résultats à long terme. Là, il y a urgence car la végétation reprend et les nids ne seront bientôt plus visibles. Si on peut le faire cette semaine, on le fera.

Dans cet arbre du quartier de Jolibois à Bellac, plusieurs nids de corbeaux comme dans chaque arbre du secteur - Radio France
Dans cet arbre du quartier de Jolibois à Bellac, plusieurs nids de corbeaux comme dans chaque arbre du secteur © Radio France - Jérôme Ostermann