Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

VIDÉO | Une nouvelle église pour Noël à la limite entre la Loire-Atlantique et le Maine-et-Loire

vendredi 22 décembre 2017 à 19:03 Par Marion Fersing, France Bleu Loire Océan

C'est un symbole pour Noël. La nouvelle église de Gesté, à la limite entre la Loire-Atlantique et le Maine-et-Loire, ouvre ce samedi pour les célébrations de Noël. Le village n'en avait plus depuis 2013 et la démolition de l'ancienne qui était en piteux état. C'est un événement rare.

C'est un bâtiment tout rond qui a été construit au pied de l'ancien clocher
C'est un bâtiment tout rond qui a été construit au pied de l'ancien clocher © Radio France - Marion Fersing

Geste, France

C'est le plus beau des cadeaux de Noël pour les paroissiens de Gesté, dans le Maine-et-Loire, à la frontière avec la Loire-Atlantique : une église toute neuve pour la messe de minuit. Il n'y en avait plus depuis 2013 dans le village, depuis la destruction polémique de l'ancienne église qui était en piteux état. Plutôt que la rénover, la municipalité avait décidé de la raser pour en construire une nouvelle, plus petite et plus adaptée à ce village de 2.700 habitants.

Seul le clocher a été conservé et, à son pied, c'est un bâtiment très moderne qui a été construit. Tout rond ! L'intérieur est très clair, boisé, lumineux et chaleureux. Il n'y a aucun pilier entre les bancs de l'assistance, disposés tout en rond, et l'autel où sont célébrées les messes. L'autel et l'ambon (le pupitre) fabriqués spécialement par des compagnons du devoir en formation. C'est leur chef-d'oeuvre de fin de cycle. Ils y ont travaillé pendant plus de 6 mois.

En France, il y a 2% des villages où il n'y a pas d'église et on ne voulait pas en faire partie

Et Alain Chauviré, le maire délégué, sait qu'il y aura beaucoup d'émotion lors de la première célébration ce samedi. "Je suis heureux parce que je vois que les gens sont heureux de retrouver une église. C'est important aussi quand on arrive dans le village. Maintenant, ça ressemble à quelque chose ! Vous savez, il y a 2% des villages où il n'y a pas d'église et on ne voulait pas en faire partie. Et puis nous sommes dans les Mauges. La religion est toujours très importante ici".

Alain Chauviré, le maire délégué, devant la nouvelle église - Radio France
Alain Chauviré, le maire délégué, devant la nouvelle église © Radio France - Marion Fersing

Quand on sort de l'église, on va chercher le pain, on voit des gens !

Après une longue attente, c'est donc toute une partie de la vie du bourg qui va reprendre explique la première adjointe, Isabelle Poirier : "ça nous manquait depuis toutes ces années de ne pas avoir d'office. Et puis, il y a toute une vie autour d'une église. Il y a la communauté mais il y aussi toute la vie extérieure. Quand on sort, on peut aller chercher le pain, on voit les gens... C'est toute une vie municipale qu'il y a autour. Et là, elle va repartir".

Les dernières répétitions avant les premières messes - Radio France
Les dernières répétitions avant les premières messes © Radio France - Marion Fersing

Pour les sépultures, il fallait aller à sept kilomètres d'ici. Les personnes âgées en ont beaucoup souffert

Et pour tous les paroissiens, ce sera beaucoup plus pratique poursuit le maire délégué : "depuis 2007, nous n'avons pas eu de mariage ici. Les personnes âgées en souffraient aussi beaucoup. Pour aller aux sépultures, il fallait aller à sept kilomètres d'ici, au Fief-Sauvin. Nous y avons été très bien accueillis mais le fait de se déplacer, sur des petites routes, ça compliquait les choses. Et puis les gens avaient tellement envie d'avoir leur église"

Cinq messes en trois jours

La première célébration, sur invitation, a lieu ce samedi après-midi, puis une autre à 18h30 en présence de l'évêque. Suivront deux nouvelles messes dimanche matin et dimanche soir, celle de minuit. Il y en aura encore une lundi matin, celle de Noël.

L'ancienne et la nouvelle église de Gesté - Aucun(e)
L'ancienne et la nouvelle église de Gesté - Maxppp et Marion Fersing