Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Plusieurs médias épinglent le groupe Lactalis dans une nouvelle enquête

L'émission Envoyé Spécial, sur France 2, diffuse ce jeudi 22 octobre (21h05) un nouveau documentaire intitulé "Lactalis, au-dessus des lois ?". Une enquête de plus d'un an, menée par Disclose, sur le système du géant laitier mayennais avec de prétendues nouvelles révélations.

Le siège de Lactalis en Mayenne
Le siège de Lactalis en Mayenne © Radio France

C'est un travail d'au moins une année, réalisé par quatre journalistes français. Le site internet d'investigation Disclose publie une nouvelle enquête sur Lactalis. Plusieurs sujets sont abordés. La sécurité alimentaire, le respect de l'environnement et le fonctionnement même de l'empire Lactalis. Un travail réalisé pour plusieurs médias : France 2, Mediapart, France Culture et The Guardian. Disclose est une Organisation Non Gouvernementale de journalisme d'investigation.

Plus de la moitié des usines épinglées

Ce jeudi soir, l'émission Envoyé Spécial (France 2) diffusera un documentaire de 40 minutes épinglant à nouveau le groupe Lactalis. Disclose affirme d'abord que 38 des 60 usines recensées en France ont été, ou sont toujours, en violation du code de l'environnement. Plus de la moitié des sites Lactalis ont été reconnus coupables d'avoir rejeté des polluants dans l'eau à des doses bien supérieures au normes autorisées depuis 2010. Certaines usines continueraient à être dans cette situation d'après l'enquête. 

Elle pointe du doigt quatre sites de l'Ille-et-Vilaine comme les vergers de Châteaubourg ou la société laitière de Vitré. Même constat en Mayenne avec l'usine Nestlé de Changé et le site de Craon. Témoignage d'anciens salariés à l'appui le documentaire revient sur certaines pratiques contestables : du fromage au sol par exemple qui aurait été fondu pour faire des fromages à pizza ou des vaches Kiri. Pratique stoppée depuis 2017, affirment les journalistes.

Du mouillage de lait ?

"La deuxième grosse révélation du documentaire concerne le recyclage des crèmes-desserts" explique Marianne Kerfriden, une des quatre journalistes de Disclose. "Quand on démarre une production de crèmes-desserts, on met de l'eau pour chauffer des tuyaux. Et à la fin de chaque production, on met de l'eau pour rincer ces tuyaux. Le mélange d'eau et de lait qui en découle est normalement destiné à l'alimentation animale. Sauf que chez Lactalis, d'après nos sources, tout ça repart dans des cuves de recyclage, puis réinjecter à petite dose dans les crèmes-desserts. Selon une experte de l'agroalimentaire que nous avons rencontrée, c'est illégal puisque cela s'apparente à du mouillage du lait" termine Marianne Kerfriden. 

L'équipe de journalistes s'appuie aussi sur des rapports d'inspections de différentes préfectures par exemple. Lactalis a aussi répondu à leur sollicitation, disent-ils : le groupe mayennais rappelle qu'après le scandale de la Salmonelle en 2017, il s'est engagé à "un plan massif d'investissement" pour remédier aux non-conformités. Contacté par notre rédaction, Lactalis n'a pas encore répondu à la sollicitation.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess