Société

Une nouvelle prison pour la ville de Tours ?

Par Yohan Nicolas, France Bleu Touraine lundi 26 septembre 2016 à 15:08

La maison d'arrêt de Tours affiche un taux d'occupation de 160%
La maison d'arrêt de Tours affiche un taux d'occupation de 160% © Maxppp - Patric Deschamps

Alors que la maison d'arrêt de Tours affiche un taux d'occupation de 160%, le député PS de Tours, Jean-Patrick Gille, soutient la création d'une nouvelle prison alors que le ministre de la justice propose de construire des milliers de cellules supplémentaires à l'horizon 2025.

Un plan ambitieux pour en finir avec la surpopulation carcérale. C'est la proposition de Jean Jacques Urvoas, le ministre de la justice qui estime qu'il faudra construire d'ici 2025 entre 10.000 et 16.000 cellules supplémentaires. La surpopulation dans les prisons concerne toutes les maisons d'arrêt en France y compris celle de Tours qui affiche un taux d'occupation de 160%, soit 141 places et une moyenne de plus de 220 détenus. Le député socialiste de Tours Jean Patrick Gille a saisi la balle au bond et se positionne.Jean Patrick Gille a écrit il y a quelques jours au ministre, il s'agit d'une opportunité à saisir selon lui.

Dans le cadre du plan annoncé par le ministre, je me suis manifesté auprès de la chancellerie pour pouvoir soit bénéficier d'un nouveau centre, soit bénéficier de dotations importantes pour la rénovation de la maison d'arrêt

Au delà de la surpopulation, ce qui est récurrent à Tours, ce sont les livraisons en tout genre par dessus les murs d'enceinte avec les problèmes que cela pose au voisinage. Autre problème la vétusté des cellules pour cette maison d'arrêt qui date de 1934. Nous en tant que surveillant, on a l'impression que ce n'est plus nous qui gérons la prison. Ils font rentrer ce qu'ils veulent, explique le secrétaire de l'UFAP.

La maison d'arrêt de Tours, ça va bientôt s'appeler SFR

On ferme les yeux sur tout pour tenir la prison tranquille, rajoute le secrétaire de l'UFAP, l'un des syndicats de surveillants de la maison d'arrêt. C'est devenu une grosse boutique de drogue, ou une grosse boutique de téléphonie. Cela fait des années qu'on parle d'une nouvelle prison à Tours, mais pour l'instant on voit rien. J'espère voir ça un jour.