Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Une opération de "Vis ma vie" menée à la Polyclinique de Limoges

-
Par , France Bleu Limousin

Dans le cadre de la semaine "qualité de vie au travail", la Polyclinique de Limoges a organisé, pour la première fois, une opération de "Vis ma vie". Objectif : améliorer la cohésion de l'équipe en découvrant le travail des collègues.

Photo d'illustration
Photo d'illustration © Radio France - N.T

Limoges, France

Le directeur de la Polyclinique gère les lits. La directrice des soins, elle, se retrouve en cuisine pour le service du midi. Bref, près de 70 salariés de l'entreprise ont découvert un nouveau métier, le temps d'une matinée. L'objectif est simple : améliorer la cohésion d'équipe en découvrant le travail de ses collègues.

Habituellement, Sophie est infirmière en orthopédie à la clinique Chénieux. Néanmoins, elle a décidé de troquer sa blouse blanche contre un ordinateur. Direction le service de gestion des lits. Une sorte de "tour de contrôle" interne à la Polyclinique. "C'est un service qu'on a plusieurs fois par jour au téléphone. Mais si on les croise dans la rue ou même dans la clinique, on est incapable de les reconnaître", avoue l'infirmière en orthopédie.

A gauche, Laurence Gramagnac, directrice des soins, avant le service du midi, en compagnie des cuisiniers attitrés - Radio France
A gauche, Laurence Gramagnac, directrice des soins, avant le service du midi, en compagnie des cuisiniers attitrés © Radio France - N.T

"Depuis ce matin à 8 heures, on n'a pas arrêté", glisse Sophie. L'expérience est concluante. Elle a découvert la réalité du service de gestion des lits. Même constat pour Laurence Gramagnac. Elle est directrice des soins à la clinique des Émailleurs. Pour l'occasion, elle a laissé sa blouse blanche au vestiaire. Direction les cuisines au sous-sol. "Je n'ai pas hésité ! J'ai tout de suite souhaité travailler en cuisine, sans doute parce que j'aime la bonne bouffe (rires)", explique-t-elle. Formation express. Une matinée aux fourneaux. "J'ai surtout regardé, je voudrais être sûr que tout le monde mange bien à midi", avoue-t-elle, amusée.

Du sauté de porc à l'ananas

Au menu, les patients ont pu savourer un sauté de porc à l'ananas. La directrice des soins a fait du bon boulot, selon Sandrine, la cuisinère attitrée : "C'est très agréable de montrer ce qu'on fait, à quelqu'un qui est toujours de l'autre côté. Elle vient manger, mais elle ne savait pas du tout comment étaient préparées les choses", explique Sandrine. Énigme résolue.

Même Jean-Luc Dubois, le directeur de la Polyclinique de Limoges, a donné de sa personne. Lui aussi a découvert le service de gestion des lits. "Je n'étais pas le patron incognito puisqu'ils me connaissent tous. J'étais satisfait de voir la qualité des personnels à être impliqués dans leurs fonctions", conclut le directeur de la Polyclinique de Limoges.

Reportage France Bleu Limousin