Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Une palette d'eau minérale ou 36 kilos de pâtes : ces consommateurs qui prennent peur du coronavirus

-
Par , France Bleu Paris, France Bleu

En pleine épidémie de Covid-19, certains consommateurs préfèrent éviter de fréquenter les magasins. Ils sont de plus en plus nombreux à passer commande sur internet. Le "drive" a progressé de 35% dans les magasins U d'après le porte-parole de l'enseigne. Certains clients tentent de faire des stocks.

Les magasins du groupe Système U constatent un afflux de commandes pour le drive ou la livraison.
Les magasins du groupe Système U constatent un afflux de commandes pour le drive ou la livraison. © Maxppp - Olivier Boitet

Des comportements parfois irrationnels. La crise du coronavirus se ressent dans la grande distribution, explique le porte-parole du groupement Système U Thierry Desouche mercredi sur France Bleu Paris. Les magasins de l'enseigne (Super U, Hyper U...) constatent ces dernières semaines "un surcroît d'intérêt pour le drive, qui permet de commander depuis chez soi et de venir récupérer ses articles sur le parking. Cela rassure les consommateurs qui ont peur d'être contaminés. Sur l'ensemble du territoire, on est à peu près à 35% de commandes supplémentaires, et la livraison à domicile fonctionne très bien aussi."

Un phénomène qui avait été anticipé, ce qui fait que les stocks de produits de première nécessité sont suffisants pour approvisionner les rayons. "Le niveau 3 va peut-être ranimer certaines craintes, mais je ne pense pas que nous risquons un afflux comparable à celui du début de la crise."

Commandes insolites

Le porte-parole des magasins U s'amuse de certaines demandes disproportionnées, comme cette femme qui a voulu se faire livrer une palette entière de bouteilles d'eau minérale, ou cette commande de 36 paquets d'un kilo de pâtes. "Certains consommateurs sont parfois très inquiets, on le voit dans les commandes. Dans ces cas-là, on fait une restriction" précise Thierry Desouche.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess