Société

Une panthère en bronze estimée à 300 000 euros mise aux enchères à Bayeux

Par Pierre Coquelin, France Bleu Normandie (Calvados - Orne) et France Bleu lundi 17 avril 2017 à 6:30

Pièce majeure de la vente, cette panthère en bronze est estimée entre 200 et 300 000 euros.
Pièce majeure de la vente, cette panthère en bronze est estimée entre 200 et 300 000 euros. - DR

Une panthère en bronze du sculpteur italien Bugatti est mise aux enchères ce lundi à l'hôtel des ventes de Bayeux. Elle est estimée entre 200 et 300 000 euros.

Régis Bailleul, commissaire-priseur à l'hôtel des ventes de Bayeux, se dit "amoureux de ce bronze". C'est l'oeuvre phare de cette vente de lundi. Une panthère en bronze de 21 centimètres de haut et 51 de long. Une sculpture qui date du début du XXe siècle et qui est l'oeuvre d'un artiste, Rembrandt Bugatti (1884-1916), frère d'Ettore, inventeur de la célèbre marque automobile. "C'est le plus grand sculpteur animalier de tous les temps", complète Régis Bailleul : il séjournait dans des zoos, au plus près de ces modèles.

L'oeuvre "dormait" dans une maison en Normandie  - Aucun(e)
L'oeuvre "dormait" dans une maison en Normandie - DR

La "panthère marchant, patte arrière levée" a une "vraie présence : on a eu beaucoup de mal pour la photographier car elle prend toute la lumière. Elle est nature, la patine est merveilleuse". "Elle a été commandée par un ministre, Daniel Vincent, pour sa nièce, Jenny Vincent, à l’occasion de son mariage", explique le commissaire-priseur. Daniel Vincent a été ministre dans les gouvernements de Paul Painlevé, Aristide Briand et Raymond Poincaré entre 1917 et 1926. "Le bronze est depuis 1925 dans la même famille", explique Ragis Bailleul.

Des personnes déjà intéressées

L'oeuvre a été nettoyée, elle "dormait" dans une maison normande. Elle est estimée entre 200 et 300 000 euros. "Nous avons des intérêts de collectionneurs français, de galeries internationales et de particuliers étrangers. Le grand acteur Alain Delon a été un des grands découvreurs de Bugatti, il avait une collection qu’il a en partie vendue dans les années 80", précise Régis Bailleul.

La vente démarre ce lundi à 14h15.

R. Bailleul (commissaire-priseur) : "Le bronze est depuis 1925 dans la même famille"