Société

Une partie des Puces de Saint-Ouen revendue par le duc de Westminster

Par Martine Bréson, France Bleu Paris Région mercredi 23 avril 2014 à 5:00 Mis à jour le mercredi 23 avril 2014 à 9:00

Puces de St Ouen

Le marché Paul Bert Serpette, le plus important des Puces de Saint-Ouen en Seine-Saint-Denis, a été racheté par le PDG du groupe Studyrama. On ne connaît pas le montant exact de la vente qui devrait se situer autour de 30 millions d’euros. Cette vente intervient alors que les relations entre le duc de Westminster et les puciers étaient très tendues.

Jean-Cyrille Boutmy le patron du groupe spécialisé dans l’orientation et la vie étudiante a précisé qu’il avait fait cet achat à titre personnel , par passion du lieu.

S Puces Saint Ouen

Le marché Paul Bert Serpette est un lieu d’avant-garde qui met en avant des styles, des œuvres et lance des créateurs méconnus. Le PDG explique qu’il va conserver ce côté précurseur et éclectique de ce marché qui est connu dans le monde entier . Il veut accompagner leur montée en gamme, faire venir de nouveaux marchands, organiser d’avantage d’évènements et augmenter la présence du numérique.

Les Puces de Saint-Ouen

LesPuces de Saint-Ouen ** sont composées de 15 marchés et elles rassemblent 1.700 marchands . Elles forment le plus grand marché d’antiquités au monde. Chaque année près de 5 millions de visiteurs parcourent ces Puces qui ont été classées "zone de protection de patrimoine architectural, urbain et paysager". Ces Puces génèrent un chiffre d’affaire de 400 millions d’euros** par an dont 300 millions pour les antiquaires.

Le marché Paul Bert Serpette avait été créé en 1885 . Il avait été racheté en 2005 par la société Grosvenor, propriété du duc de Westminster qui vient donc de le revendre.

Partager sur :