Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Une permanence sociale au commissariat et à la gendarmerie d'Annecy pour écouter et informer les victimes de violences

mercredi 21 novembre 2018 à 18:03 Par Marie Ameline, France Bleu Pays de Savoie

Pour plus et mieux écouter, informer, et orienter les victimes de violences intra-familiales, une intervenante sociale effectue depuis ce lundi des permanences au commissariat et à la gendarmerie d'Annecy (Haute-Savoie), ainsi qu'au commissariat d'Aix-les-Bains.

A l'entrée du commissariat d'Annecy,  dans le bureau de gauche, orné d'une affichette, une intervenante sociale se tient désormais à l'écoute des victimes de violences
A l'entrée du commissariat d'Annecy, dans le bureau de gauche, orné d'une affichette, une intervenante sociale se tient désormais à l'écoute des victimes de violences -

annecy

Plus, et mieux écouter, informer, et orienter les victimes de violences intra-familiales, violences conjugales physiques, sexuelles, psychologiques, mais aussi sur les enfants et les adolescents, victimes aussi en dehors du foyer de racket ou de harcèlement scolaire, c'est la vocation des permanences sociales des Aides aux Victimes Intervention Judiciaire (AVIJ), qui ont débuté cette semaine au commissariat et à la gendarmerie d'Annecy à Meythet. 

Un espace, et un moment d'écoute confidentiel auquel peut accéder toute personne qui est ou se sent victime de violences physiques ou psychologiques - Aucun(e)
Un espace, et un moment d'écoute confidentiel auquel peut accéder toute personne qui est ou se sent victime de violences physiques ou psychologiques -

Pour assurer ces permanences, une jeune femme, Salomé Sperber, qui n'est ni gendarme, ni policière. Une psychologue, formée à l'écoute des victimes et aux procédures judiciaires. 

"Je suis là pour écouter sans juger, avec ou sans dépôt de plainte de la victime" Salomé Sperber

Les permanences d'aide aux victimes de violences se tiennent à Annecy,  3 demi-journées par semaine au commissariat les lundi de 9h 30 à 12h30, mardi de 13h30 à 17h, un vendredi sur deux de 13h30 à 17h, trois demi-journées également à la gendarmerie à Meythet et une demie-journée les jeudis après-midi impairs au commissariat d'Aix-les-Bains.