Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Une personne sur quatre dit avoir été victime de comportements blessants sur son lieu de travail

-
Par , France Bleu

Une personne sur quatre dit avoir été victime de comportements blessants sur son lieu de travail pendant ces cinq dernières années. C'est ce qui ressort du 11e baromètre sur "la perception des discriminations dans l'emploi" du Défenseur des droits que franceinfo a dévoilé ce jeudi.

Un open space (illustration)
Un open space (illustration) © Maxppp -

Racisme, homophobie, dévalorisation... Une personne sur quatre dit avoir été victime de comportements blessants sur son lieu de travail pendant ces cinq dernières années, selon le 11e baromètre sur "la perception des discriminations dans l'emploi" du Défenseur des droits, que franceinfo a dévoilé ce jeudi.

C'est une étude basée sur les témoignages de 5.000 personnes.

Le secteur public est plus touché que le secteur privé

Selon ce rapport, les personnes "perçues comme non blanches", puis les homosexuels et les bisexuels sont les plus concernés par les comportements blessants, tels que des blagues, des mises à l'écart, des injures, des refus de promotion, des licenciements ou des écarts de salaire. 

Parmi les femmes, une femme de 18 à 44 ans "perçue comme non blanche" sur deux se dit en proie à des comportements racistes et sexistes. Les femmes en situation de handicap se sentent également très exposées aux comportements blessants. 

Plus d'une personne sur deux estime avoir déjà connu une situation de dévalorisation de son travail et de ses compétences. Dans cette moitié de travailleurs, 86 % sont déjà victimes de comportements sexistes ou racistes, ou de propos sur leur état de santé et leur religion, et sont donc dans une situation de "harcèlement discriminatoire", selon le Défenseur des droits.

Le secteur public est plus touché que le secteur privé, précise-t-il.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu