Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Une pétition contre les mesures anti-bruit de l'aéroport de Montpellier

mercredi 4 juillet 2018 à 12:36 - Mis à jour le vendredi 13 juillet 2018 à 8:36 Par Elena Louazon, France Bleu Hérault

Suite aux mesures anti-bruit présentées par l'aéroport, les aviateurs amateurs de l'aéro-club de l'Hérault ont décidé de contre-attaquer. La pétition qu'ils ont lancée la semaine dernière a récolté près de 1000 signatures.

Les coucous qui survolent Pérols gênent les habitants
Les coucous qui survolent Pérols gênent les habitants - Aéroclub de l'Hérault

Pérols, France

Achat d'appareils moins bruyants, suspension des vols entre 12h et 15h pendant l'été, restriction des exercices de voltige... la semaine passée l'aéroport de Montpellier a annoncé dix mesures pour réduire les nuisances sonores liées aux petits avions, les "coucous", dont le trafic s'est accru depuis un an. Pour protester, les aviateurs de l'aéro-club de l'Hérault ont publié une pétition, signée par près de 1000 personnes. Ils vivent ces mesures comme une stigmatisation.

Les pilotes mobilisés contre les mesures

José Escriba ne décolère pas. "Ça commence à être grave, il suffit qu'il y ait un avion, même moteur réduit qui ne fait pas de bruit, et il dérange. On n'est plus sur des réclamations anti-bruit mais anti-avion", s'étrange-t-il. Responsable de l'entretien des coucous, il est l'un des initiateurs de la pétition, avec deux pilotes amateurs. 

"Ce sont les riverains qui sont venus s'implanter à côté de la piste, ce n'est pas la piste qui est venue s'installer à côté des riverains. On est conscients des problématiques environnementales actuelles, on est prêts à faire certains efforts, mais il ne faut pas nous demander de restreindre ou limiter notre activité" précise-t-il. 

La suspension des vols l'a particulièrement choqué, fruit pour lui de "pressions des riverains". 

Riverains et mairie font bloc

De leur côté les habitants des communes alentours ne comprennent pas cette pétition. Des résidents de Pérols, Lattes ou encore Boirargues ont signalé depuis plusieurs mois des nuisances liées exclusivement à ces petits avions, dits "légers", qui survolent les communes. Les mesures anti-bruit présentées sont le produit d'une concertation de 6 mois entre eux et l'aéroport, pour parvenir à limiter les bruits. 

"Toutes les dix minutes, un petit avion avec un moteur passe au dessus de Pérols. Ça fait le bruit d'une tondeuse à gazon multiplié par mille. On l'entend venir de très loin et une fois qu'il est parti après 4-5 minutes...un autre arrive ! C'est insupportable", souffle Nathalie, qui habite Pérols depuis 17 ans. Selon elle, la situation depuis un an est inédite. 

Dans son quartier, plusieurs résidents ont décidé de recenser chaque jours tous les avions qui passent au dessus de leur tête, en notant les matricules des avions. Les numéros sont ensuite déposés à la gendarmerie. 

Le bruit est tel que des fois je prends ma voiture et je pars loin de chez moi. Nathalie, une riveraine

Dans leurs démarches, ils peuvent compter sur le soutien de Jean-Pierre Rico, le maire de Pérols. "Quand des avions passent si près au dessus de vos têtes que vous arrivez à voir les écrous dans les roues, on ne peut pas dire que le village n'est pas survolé ! Je pense que seulement 3-4 pilotes ne respectent pas la règle , l'aéroclub n'a qu'à faire le ménage et les sanctionner !"

Des études sont en cours pour trouver de nouveaux couloirs aériens afin d'éviter le survol de Pérols. Les résultats sont attendus à la fin de l'année.

Suite à la pétition, la présidence de l'aéroport s'et engagée à recevoir les membres de l'aéroclub de l'Hérault. 

L'aéroclub de Montpellier a lui refusé de signer la pétition.