Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Une pétition contre un cirque avec des animaux sauvages entre Tarnos et Boucau

-
Par , France Bleu Gascogne, France Bleu Pays Basque

Une habitante de Boucau a lancé une pétition contre un cirque qui utilise des animaux sauvages. Elle demande à la commune de prendre position.

Un tigre dans un cirque - Photo d'illustration.
Un tigre dans un cirque - Photo d'illustration. © Maxppp - Maxppp

Boucau, France

Une pétition contre un cirque qui utilise des animaux sauvages à Boucau. Cela faisait plusieurs jours que ce cirque était installé sur un terrain privé, à la limite entre Boucau et Tarnos. Le cirque est parti dimanche dernier, mais on voyait notamment des tigres, dans un enclos, installé à l'extérieur

Une image qui a choqué Elise. "Voir ces fauves, qui ont besoin normalement d’énormément de place dans leur milieu naturel... C'est juste impossible de regarder ça et de ne pas être touché", explique-t-elle. C'est pourquoi elle a décidé de lancer cette pétition en ligne, qui a rassemblé plusieurs centaines de signatures depuis son lancement, le 19 août dernier. 

Beaucoup de villes ou de pays interdisent les cirques avec les animaux. Donc je me demande pourquoi, à côté de chez moi, il y a encore des villes qui acceptent." — Elise, qui a lancé la pétition en ligne

"Je pars du principe qu'un cirque a des artistes qui sont largement assez impressionnants par leur talent, sans nous obliger à regarder cette cruauté en direct. On n'a pas besoin de ça", ajoute la jeune femme.  

Autorisé par la loi française

Mais de son côté, la mairie de Boucau explique qu'elle a appliqué la loi. "Ce sont des gens qui se sont installés sur un terrain privé, avec l'accord du propriétaire, explique le maire, Francis Gonzalez. Moi, conformément à mon domaine de compétences, j'ai demandé tous les documents nécessaires pour un établissement qui reçoit du public, et ils étaient en règle, donc je ne pouvais pas les en empêcher."

"La question qui se posait ensuite, c'était celle de la présence des animaux sauvages. Or aujourd'hui, il n'y aucune loi qui empêche un cirque de les utiliser, ajoute-t-il. A partir du moment où c'est un cirque qui a le droit de présenter des animaux sauvages, pour ne pas être taxé d'entrave à l'exercice d'une activité de spectacle, nous l'avons autorisé."

Francis Gonzalez assure qu'il comprend qu'il s'agit d'un sujet sensible et il se dit favorable à la cause animale. Mais il explique qu'en tant que maire, il se doit de respecter la loi.

Mais cela n'empêche pas certaines mairies de prendre position. Selon l'association de protection des animaux, Code animal, plus de 350 communes l'ont déjà fait, dont deux dans les Landes (Maillères et Callen) et dix dans les Pyrénées-Atlantiques. Cela reste cependant symbolique. Ces municipalités n'ont pas le droit d'interdire à un cirque de venir sous prétexte qu'il a des animaux sauvages, puisque c'est autorisé par la loi française.

Choix de la station

France Bleu