Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Une pétition lancée pour soutenir un jeune Géorgien des Ardennes menacé d'expulsion

-
Par , France Bleu Champagne-Ardenne

Un collectif a ouvert une pétition en ligne pour venir en aide à un jeune Géorgien qui vit dans les Ardennes. Il est menacé d'expulsion après le rejet de sa demande d'asile le 18 mars dernier. Il demande au préfet de revenir sur sa décision.

La pétition pour demander l'annulation de l'ordre d'expulsion
La pétition pour demander l'annulation de l'ordre d'expulsion © Radio France - William Gay Costa

Vitali est en France depuis trois ans. Ce jeune de 19 ans, originaire de la Géorgie et qui prépare un CAP de cuisine, s'est vu refuser sa demande d'asile le 18 mars dernier. Des associations se sont associées pour créer une pétition en ligne pour demander au préfet des Ardennes de revenir sur l'ordre d'expulsion qu'il a formulé à l'encontre de Vitali.

Dans la pétition, le collectif "Jean Moulin Pour Vitali" explique que le jeune géorgien étudie au lycée Jean Moulin de Revin et qu'il espère obtenir un CAP cuisine. Il vit dans un hébergement d'urgence à Charleville-Mézières, "où il côtoie la détresse et la précarité", dénonce le collectif. 

Son envie de réussir est évidente

La pétition cite les professeurs de cuisine de Vitali, qui louent son travail exemplaire : "Malgré l'apprentissage de la langue française et les efforts en plus qui lui sont demandés, Vitali arrive à fournir un travail sérieux et attentionné. (...) Son envie de réussir est évidente ; il ne peut être qu'encouragé afin de continuer".

Des associations se sont jointes à la pétition comme Amnesty, la Ligue des Droits de l'Homme ou encore le réseau Éducation sans frontières. Le maire de Nouzonville, Florian Lecoultre, a également demandé au préfet sur Twitter de revenir sur sa décision.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

A 17 heures ce lundi, plus de 300 personnes avaient signé la pétition. Contactée, la préfecture des Ardennes n'a pas souhaité réagir.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess