Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Le plan Alerte enlèvement déclenché après la disparition d'un enfant de 8 ans dans les Côtes-d'Armor

Une pétition pour défendre la factrice de Sourzac, convoquée après avoir été mordue par un chien

-
Par , France Bleu Périgord, France Bleu
Douzillac, France

La CGT lance une pétition pour défendre une factrice à Sourzac en Dordogne. Elle est convoquée le 9 janvier pour une éventuelle sanction. Son tort : un chien errant était monté dans sa voiture pendant qu'elle avait le dos tourné. L'animal l'avait mordue.

Les habitants ont fait le déplacement pour soutenir la factrice.
Les habitants ont fait le déplacement pour soutenir la factrice. © Radio France - Jade Peychieras

Ce jour-là, pendant qu'elle fait sa tournée et dépose le courrier non loin de Sourzac, à Douzillac, un chien monte dans la camionnette de la factrice. "Le chien n'a pas voulu descendre, explique Giselle Bourcier, secrétaire générale de la CGT FAPT en Dordogne. Elle l'a amené à la mairie pour tenter de retrouver le propriétaire. C'était un chien errant. Quand elle a voulu le faire descendre à nouveau, il l'a mordu." La Poste reproche à la factrice d'avoir "fait monter un tiers" dans sa camionnette et donc de ne pas avoir respecté le règlement intérieur. Elle est convoquée le 9 janvier et risque une sanction, d'où cette pétition. "Cette histoire est abracadabrantesque ! s'emporte Giselle Bourcier. Elle s'est fait mordre et la Poste estime qu'elle est en tort. Du coup ce n'est plus considéré comme un accident du travail." 

"La Poste n'a même pas passé un coup de fil pour prendre de ses nouvelles" - Giselle Bourcier, secrétaire générale de la CGT FAPT en Dordogne.  

"Elle est en arrêt, elle ne va pas bien, raconte encore Giselle Bourcier. Elle fait son travail, elle se fait mordre et en plus elle pourrait être sanctionnée ! Physiquement elle s'est remise car la blessure n'était pas grave, mais moralement elle est loin d'être remise. Elle se demande ce qu'elle aurait dû faire. On demandera la marche à suivre, conclut la secrétaire générale de la CGT FAPT en Dordogne, car les facteurs peuvent régulièrement être confrontés à ce genre de problèmes..." Pour signer la pétition, la CGT donne rendez-vous à nouveau devant la mairie de Douzillac ce jeudi entre 9h et 12h.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess