Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Une pétition pour obtenir la fermeture de l'élevage de visons d'Emagny

jeudi 6 septembre 2018 à 14:10 Par Christophe Mey, France Bleu Besançon et France Bleu

L'association de défense de droit des animaux Combactive lance une pétition sur internet pour obtenir de la préfecture du Doubs la fermeture définitive de l'élevage de visons d'Emagny.

Les défenseurs des animaux  ont manifesté plusieurs fois à Emagny, ici le 1er juin 2013
Les défenseurs des animaux ont manifesté plusieurs fois à Emagny, ici le 1er juin 2013 © Radio France - Ugo Tourot

Emagny, France

C'est un nouvel épisode dans le feuilleton de l'élevage de visons d'Emagny dans le Doubs.  Depuis de nombreuses années les défenseurs des droits des animaux s'opposent à cet élevage ouvert depuis 1985 dans la commune, lui reprochant notamment d'élever plus de visons que la limite autorisée par la loi et de ne pas respecter les normes environnementales.  Ils ont manifesté à plusieurs reprises à Emagny. Le tribunal administratif avait été saisi à plusieurs reprises.

Vers la fin du feuilleton?

Les opposants s'étaient mobilisés contre le projet de l'éleveur de porter la capacité de son exploitation à 18 000 visons et avaient remporté en janvier dernier une victoire de taille:  le préfet du Doubs avait pris un arrêté interdisant l'agrandissement de l'élevage.  Aujourd'hui l'association de défense de droit des animaux Combactive lance une pétition sur internet pour obtenir de la préfecture la fermeture définitive de l'élevage. Selon le président de l'association,  Fabien Robert, "_il faut maintenant terminer cette histoire et respecter la loi jusqu'au bout.  Il y a eu une modification d'_une loi européenne en début d'année 2018 qui oblige désormais la préfecture à fermer cet élevage."

Ce jeudi la pétition a recueilli plus de 4000 signatures. Sans réponse positive de la préfecture, l'association Combactive se dit prête à porter une nouvelle fois l'affaire devant le tribunal administratif.

Réécoutez  l'interview de Fabien Robert , président de Combactive, ce jeudi à 7h17 sur France Bleu Besançon

3 questions à Fabien Robert, président de l'association Combactive