Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Une pièce de théâtre comme outil pour lutter contre la radicalisation

-
Par , France Bleu Provence

"Un billet pour le paradis" est une pièce de théâtre pour lutter contre la radicalisation violente, interprétée par des jeunes en difficulté et leurs éducateurs. Ils montent sur scène pour sensibiliser les collégiens et les lycéens aux dangers de l’embrigadement et du départ pour le djihad.

"un billet pour le Paradis", une pièce de théatre pour sensibiliser les jeunes aux dangers de la radicalisation
"un billet pour le Paradis", une pièce de théatre pour sensibiliser les jeunes aux dangers de la radicalisation - LE

"Un billet pour le paradis"  se transforme toujours en voyage vers l'enfer. C'est le message que la compagnie varoise "EntrAct" veut faire passer aux jeunes via cette pièce de théâtre interactive. Sur scène, de jeunes mineurs en difficulté, sous main de justice et pris en charge par la PJJ (Protection judiciaire de la jeunesse) dans les Bouches-du-Rhône et le Var, qui ont accepté de "jouer le jeu" pour sensibiliser les collégiens et lycéens aux dangers de la radicalisation violente, de la manipulation et de l’embrigadement, notamment via les réseaux sociaux. 

Méline, 17 ans, interprète le rôle d'une jeune fille en rupture familiale, qui se radicalise : "Ce que j'aimerais donner comme message aux jeunes de mon âge, c'est qu'il faut faire attention aux réseaux sociaux : quand tu connais pas quelqu'un, ne lui parle pas vraiment." Méline, qui se sent moins influençable aujourd'hui : "Ça peut donner un avertissement. Certes c'est une pièce jouée mais ce qu'on joue ça arrive à beaucoup de personnes."

Sur scène, Béatrice*, maman d'une jeune fille partie faire le djihad

Le rôle joué par Méline a été inspiré par une histoire vraie, celle de Béatrice*, maman marseillaise d'une jeune fille partie en Syrie il y a quatre ans à l'âge de 22 ans "en quête d'identité et de spiritualité", précise Béatrice qui a tenu à participer à ce projet, "par amour pour ma fille", dit elle. "On lui a vendu un faux rêve, de la poudre de perlimpinpin, c'est un piège qu'on lui a tendu sur les réseaux sociaux !" 

"Ça fait partie de mon combat d'alerter et de sensibiliser tous ces jeunes qui sont des proies potentielles pour les recruteurs. On m'a volé mon enfant, mais pour eux, c'est une prison mentale."  

D'autres représentations de la pièce mise en scène par Pascal Guyot sont prévues dans d'autres villes, avec le soutien de la Protection judiciaire de la jeunesse.

sur scène, des jeunes en difficulté pris en charge par la PJJ (Protection Judiciaire de la Jeunesse)
sur scène, des jeunes en difficulté pris en charge par la PJJ (Protection Judiciaire de la Jeunesse) - LE

Le témoignage de Béatrice*, maman d'une jeune fille partie faire le djihad il y a 4 ans. Béatrice* intervient sur scène pour sensibiliser les jeunes aux dangers de la radicalisation.

* Le prénom a été changé à la demande de l'intéressée

Choix de la station

À venir dansDanssecondess