Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Une pléiade d'athlètes olympiques à l'école primaire de Léognan pour parler de Paris 2024

mardi 30 janvier 2018 à 18:32 Par Stéphane Hiscock, France Bleu Gironde

C'est la semaine olympique et paralympique à l'école. Dans l'optique de Paris 2024, le comité d'organisation des JO déploie ses ambassadeurs dans plusieurs centaines de classes. A Léognan les enfants de l'école Marcel Pagnol ont eu le droit à la visite de quatre athlètes médaillés.

Julien Benneteau, Emmeline Ndongué, Tony Estanguet et Grégory Mallet
Julien Benneteau, Emmeline Ndongué, Tony Estanguet et Grégory Mallet © Radio France - Stéphane Hiscock

Léognan, France

La visite était prévue de longue date : Léognan est devenue pendant quelques heures ce mardi après-midi la capitale de l'olympisme français. Pendant deux heures les enfants du cours moyen de l'école Marcel Pagnol ont reçu dans leur classe quatre athlètes médaillés au JO : Tony Estanguet, président du comité d'organisation de Paris 2024, Emmeline Ndongué, basketteuse, Gregory Mallet, nageur et Julien Benneteau, tennisman.

Objectif de cette semaine olympique à l'école : promouvoir la pratique du sport dans les classes, créer des passerelles entre les clubs et les établissements et diffuser les valeurs de l'olympisme. 

Après un échange en classe autour des exposés des enfants, élèves et athlètes se sont retrouvés au gymnase pour une séance de tennis de table, l'une des 28 disciplines olympiques.

Si on peut les faire rêver et leur donner l'envie d'aller chercher une médaille au JO dans 10 ou 15, c'est quand même génial, non ? — Julien Benneteau

Tony Estanguet, qui mène l'équipe Paris 2024 explique l'objectif : "ces jeux sont un prétexte pour développer la pratique du sport dans le pays. L'éducation par le sport est centrale. On ne veut plus exclure d'enfants dans ce pays à la pratique du sport. On pense que rapprocher la pratique du sport de l'enseignement est un bon moyen de le développer."

Une rencontre en or