Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Une "professeure de bonheur" nous donne ses conseils pour vivre au mieux le couvre-feu

-
Par , France Bleu Paris

Pour surmonter ce couvre-feu imposé en Ile-de-France, Florence Servan-Schreiber, écrivaine et journaliste qui se présente comme professeure de bonheur nous incite à penser de manière positive : nous allons mieux dormir et mieux profiter de nos moments passés dehors.

Le couvre-feu sera l'occasion de mieux dormir selon Florence Servan-Schreiber, journaliste spécialisée en psychologie.
Le couvre-feu sera l'occasion de mieux dormir selon Florence Servan-Schreiber, journaliste spécialisée en psychologie. © Maxppp - Vanessa Meyer Wirckel

Au lieu de ruminer, à l'idée de rester enfermé entre 21h et 6h du matin pendant six semaines, Florence Servan-Schreiber, écrivaine et journaliste spécialisée en psychologie, nous invite à voir les choses de manière positive et à relativiser, invitée de France Bleu Paris ce vendredi. Et le maître-mot, c'est "profitez" ! "Il va y avoir des vagues, nous allons être enfermés, puis libérés, et peut-être à nouveau enfermés".

  • Mieux dormir

Cette période de couvre-feu sera propice au sommeil. "Pendant le confinement, il y avait un silence stupéfiant dans les villes, on va mieux dormir dans les grandes agglomérations", nous rappelle Florence Servan-Schreiber.  C'est aussi l'occasion de "se coucher plus tôt, le sommeil est une source d'énergie incroyable. "

  • Dîner le matin

Si on ne peut plus sortir le soir, on peut mettre à profit le matin pour voir nos amis, nos proches avant d'aller au travail. "On va peut-etre se donner rendez vous tôt le matin, prendre des cafés avec des amis". 

  • Relativiser

"Combien de fois étions nous dehors ? Combien de fois recevions nous des gens à la maison?" interroge Florence Servan-Schreiber qui nous incite aussi à voir le verre à moitié plein. "Imaginez que ce soit arriver en juillet. Il vaut mieux que ça arrive maintenant."

  • Des soirées plus longues

Cette période peut permettre de ressortir "la liste de tout ce qu'on ne fait jamais". Lire le livre qui nous attend sur la table de chevet, regarder un film, se servir de ses doigts pour fabriquer des choses. Mais attention à ne pas se laisser "engloutir par les écrans", prévient la journaliste, évitez de"regarder les 12 épisodes d'un coup chaque soir d'une série." 

  • Profitons !

En ce dernier jour de "liberté", Florence Servan-Schreiber nous invite à "profiter de chaque instant", comme si c'était "le dernier repas du condamné". 

Une idée de lecture : "Bloum ! Ecrire pour s'épanouir et kiffer", de Florence Servan-Schreiber, aux éditions Marabout. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess