Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Le plan Alerte enlèvement déclenché pour retrouver Mia, une fillette de 8 ans enlevée par trois hommes dans les Vosges
Dossier : Journée internationale des droits des femmes, le 8 mars

Une quarantaine de manifestants à Guéret pour l'égalité salariale entre les femmes et les hommes

-
Par , France Bleu Creuse

Pour cette journée internationale des droits de la femme, les syndicats creusois ont appelé à une manifestation pour l'égalité salariale entre les femmes et les hommes.

Remise de la pendule à l'heure
Remise de la pendule à l'heure © Radio France - Benjamin Billot

Une quarantaine de personnes se sont réunies ce lundi 8 mars, à l'appel de plusieurs syndicats creusois, et à l'occasion de la journée internationale des droits des femmes, pour demander l'égalité salariale en France entre les femmes et les hommes. Une étude de l'INSEE publiée en 2020 a étudié cet écart et l'évalue à 16,8% à volume de travail égal, à cela s'ajoutant le fait que les femmes travaillent plus souvent à temps partiel que les hommes. 

Cet écart est expliqué par Solen Marche, du SNUIPP-FSU 23, comme le résultat d'un plus grand investissement des femmes envers leurs familles. Elles s'occupent plus des enfants, des tâches ménagères, prennent plus souvent des congés parentaux etc. Cet engagement supplémentaire peut se faire au détriment de leur carrière professionnel et serait donc à l'origine de l'écart salarial. 

Drapeaux et sono syndicaux sur le rond point Arfeuillère
Drapeaux et sono syndicaux sur le rond point Arfeuillère © Radio France - Benjamin Billot

Les manifestants ont accroché des banderoles indiquant notamment cette heure symbolique, 15h40. Soit l'heure à laquelle les femmes devraient arrêter de travailler si elles voulaient être payées autant que les hommes. Ils ont également tenté de changer l'heure de l'horloge du rond point à 15h40, mais les aiguilles étaient bloquées. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess