Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Une quarantaine de scouts visitent le centre de rééducation de Noth, en Creuse

-
Par , France Bleu Creuse

Quarante-cinq adolescents âgés de 14 à 17 ans participent jusqu'au 10 août à un camp scout, près de la Souterraine (Creuse). Ils font des activités typiques du scoutisme et vont aussi rencontrer des acteurs locaux. Comme au centre de rééducation de Noth, où ils étaient ce mardi.

Les jeunes ont pu tester les différentes machines de renforcement musculaire du centre de rééducation.
Les jeunes ont pu tester les différentes machines de renforcement musculaire du centre de rééducation. © Radio France - Hélène Fromenty

Noth, France

Non, faire du scoutisme ce n'est pas uniquement planter une tente, faire des activités en forêt et chanter autour d'un feu de bois. Ce mardi, une quarantaine de jeunes - qui participent à un camp des Scout et guides de France, pour deux semaines, en Creuse - sont venus visiter le centre de rééducation de Noth, près de La Souterraine. Le temps d'une journée, ils ont ainsi pu rencontrer des personnels et des patients de cet établissement de santé. 

Ces adolescents sont âgés de 14 à 17 ans - catégorie "pionniers et caravelles"- et viennent d'un peu partout en France. Ils ont débuté leur séjour lundi 29 juillet à Saint-Priest-la-Feuille. Au programme, pas mal d'activités typiques du scoutisme, comme de la randonnée, des jeux en extérieur, ou la préparation de repas, mais aussi des journées plus inattendues. 

Par petits groupes de quatre ou cinq, ils ont ainsi parcouru les différents étages et services du centre de Noth. "J'ai rencontré une infirmière et j'ai échangé avec elle pendant une heure, témoigne Clarisse, 14 ans. Elle nous a présenté sa relation avec les malades et expliqué qu'elle essayait de réinsérer les patients dans la vraie vie. On a pu faire tomber les préjugés." 

Au gymnase, les jeunes ont aussi pu tester tout un tas de machines de renforcement musculaire. "On ne reçoit jamais ce genre de visite, confie Coralie, enseignante est activité physique adaptée. Mais c'est hyper intéressant, car ils ne connaissent pas. C'est chouette d'expliquer son métier et peut-être créer des vocations !"

Favoriser le vivre-ensemble

Découvrir des professions - de l'ergothérapeute, à l'infirmière en passant par le kinésithérapeute - et aussi échanger avec des patients. Paul, 15 ans, a passé la matinée en compagnie d'une personne handicapée. "Il nous a décrit sa vie quotidienne. Ça permet d'avoir le point de vue du malade, une vision que je n'avais pas jusqu'à maintenant. On réalise que ce n'est pas facile de vivre ça, donc j'ai trouvé ça intéressant." 

Le camp scout ne doit pas être une bulle.

Car au fond, ouvrir ces jeunes sur leur environnement, favoriser le vivre-ensemble, c'est bien l'objectif de ce type de journée hors du camp de base. "On ne veut pas créer de bulle pendant le camp, explique le directeur adjoint du séjour, Maxime Robert. Notre objectif final c'est de les rendre curieux, de les faire grandir, de leur donner un maximum de clés pour qu'ils soient impliqués dans la société. On essaye de proposer autre chose que ce qu'ils peuvent expérimenter ailleurs."  

Une autre journée comme celle-ci, auprès d'acteurs creusois est prévue la semaine du 5 août dans un lieu qui reste à déterminer. En attendant, le camp va migrer ce jeudi du côté de Bénévent-L'Abbaye. Ces jeunes restent dans les environs jusqu'au samedi 10 août. 

Choix de la station

France Bleu