Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Un examen radiologique des omoplates pour déterminer l'âge des jeunes migrants qui arrivent en Mayenne

samedi 13 janvier 2018 à 10:30 Par Germain Treille et Stéphanie Denevault, France Bleu Mayenne et France Bleu

Le Département de la Mayenne veut ainsi savoir si les jeunes migrants, qui lui sont confiés, sont bien mineurs. Cette technique serait plus efficace que la radio des poignées.

Photo d'Illustration
Photo d'Illustration © Maxppp - maxppp

Mayenne, France

D'abord un chiffre. On comptabilisait plus de 300 jeunes migrants l'été dernier en Mayenne, un chiffre multiplié par 9 en 4 ans. Et ça a posé de gros problèmes de logistique : logement, nourriture, inscription scolaire. Les garçons et les filles d'origines malienne et guinéenne, la plupart du temps, ont été accueillis dans des hôtels, faute d'hébergement pérenne. 

Si un migrant est mineur, c'est le Département qui gère, s'il est majeur c'est l'Etat

Désormais, pour s'assurer que ces jeunes ont moins de 18 ans, comme ils le déclarent à leur arrivée, Olivier Richefou, le président du Département de la Mayenne, a décidé de tester la radio des omoplates, plus efficace, parait-il, que la radio des poignées pour déterminer l'âge d'un migrant : "comme nous savons que ce sont des filières mafieuses qui organisent la venue de ces jeunes gens, nous souhaitons donc tester la radio de l'omoplate qui a une marge d'erreur de 6 mois et qui permettrait de déterminer, plus facilement, le caractère mineur ou majeur d'un jeune homme ou d'une jeune femme. S'il est mineur, il est confié au Département mais s'il est majeur c'est l'Etat à qui il est confié. On a une stabilité du nombre de jeunes migrants aujourd'hui. Mais c'est la période de l'hiver qui peut sans doute l'expliquer. Néanmoins nous avons 200 jeunes migrants qui se déclarent entre 16 et 18 ans la plupart du temps. Ils ne sont plus à l'hôtel, nous avons trouvé des logements pour les accueillir dans de meilleures conditions, sur l'ensemble du territoire mayennais"

Olivier Richefou demande, par ailleurs, à la justice et aux forces de l'ordre d'enquêter sur les filières mafieuses qui, contre de grosse sommes d'argent, font passer la frontière française à ces jeunes Africains.