Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Une rançon de 500.000 euros demandée à la Ville de L'Isle-sur-la-Sorgue

-
Par , France Bleu Vaucluse, France Bleu

La Ville de L'Isle-sur-la-Sorgue (Vaucluse) a été victime, ce vendredi matin, d'une attaque informatique de grande ampleur. L'ensemble de ses fichiers a été neutralisé. Les pirates informatiques réclament une rançon de 500.000 euros à la Ville en échange d'une clé de décryptage.

Il faudra plusieurs jours pour rétablir l'ensemble des connexions
Il faudra plusieurs jours pour rétablir l'ensemble des connexions © Radio France - Philippe Paupert

C'est la première fois que la Ville de L'Isle-sur-la-Sorgue est victime d'une telle attaque informatique, sans doute partie de l'étranger. Il était 4h42 exactement ce vendredi matin lorsque des pirates se sont introduits à distance dans les serveurs de la collectivité. Tous les fichiers ont été cryptés et sont depuis inutilisables. "Aucun fichier n'est exploitable et on nous réclame une rançon de 500.000 euros pour récupérer la clé de décryptage !" déplore le maire Pierre Gonzalvès. 

Des jours de travail pour tout rétablir 

Heureusement, les données municipales étaient stockées en double dans un serveur externe indépendant. Elles ne sont donc pas perdues mais il faudra plusieurs jours de travail aux services techniques et aux informaticiens de la ville pour récupérer et réinstaller les fichiers les uns après les autres

En attendant, c'est toute l'administration municipale qui va fonctionner au ralenti, prévient le maire Pierre Gonzalvès. Il lance d'ailleurs aux habitants "un appel à la patience et à la compréhension." Il y a une certitude en revanche : "pas question de verser un seul euro à ces pirates" contre lesquels la Ville a déposé plainte contre X. 

Pour afficher ce contenu Facebook, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Choix de la station

À venir dansDanssecondess