Société

Landes : une semaine pour favoriser l'emploi des travailleurs handicapés

Par Marion Dambielle-Arribagé, France Bleu Gascogne mardi 14 novembre 2017 à 18:49

Le taux de chômage des travailleurs handicapés est de 19%
Le taux de chômage des travailleurs handicapés est de 19% © Maxppp - Le Parisien / Philippe LAVIEILLE

C'est la 21ème Semaine pour l'Emploi des Personnes Handicapées. En Nouvelle-Aquitaine, le nombre de demandeurs d'emploi handicapés a baissé l'an dernier. Une bonne nouvelle, mais notre département des Landes est étonnamment mauvais élève en la matière !

En Nouvelle-Aquitaine, le nombre demandeurs d'emploi handicapés a baissé en 2016 : -1,1% par rapport à 2015. Une tendance que l'on retrouve dans la plupart des départements de la région SAUF deux d'entre eux : les Pyrénées-Atlantiques et les Landes ! Ainsi dans notre département, le nombre de demandeurs d'emploi handicapés a augmenté de 1,5% l'an dernier.

Selon Cap Emploi, l'agence publique qui s'occupe de l'insertion des travailleurs handicapés, plusieurs raisons peuvent expliquer ce mauvais résultat. Déjà, dans les Landes, en 2016, le nombre de demandeurs d'emploi total est resté stable (0,2%), alors qu'il a fortement baissé dans la région. Pas étonnant donc qu'il n'y est pas eu de miracle au niveau des travailleurs handicapés...

Problème de mobilité

Ensuite, il y a eu la première crise de la grippe aviaire. Par conséquent, de nombreux CDD, emplois saisonniers ou contrats d'intérim n'ont pas été renouvelés. Dans les élevages de canards, bien sûr, mais pas seulement. Toute la filière a été touchée : cela concerne donc également des emplois de chauffeurs, de préparateur de commande, d'ouvriers peu qualifiés ou encore de vendeurs...

Enfin, selon Cap Emploi, il y a aussi la forte attractivité du département, qui attire du monde, davantage que la Creuse ou la Corrèze par exemple, mais des personnes qui n'ont pas forcément les compétences que recherchent les employeurs. Il faut donc les former, ou leur faire suivre une reconversion, et ça ne se fait pas d'un coup de baguette magique. Et si le littoral est particulièrement attractif, certains bassins d'emploi sont situés à l'intérieur des terres. Mais là, il faut une voiture : les problèmes de mobilité, surtout dans un département aussi étendu que le nôtre, sont aussi une explication.

80% des handicaps ne se voient pas

Pour Pierre-Olivier Comin, de Cap Emploi Landes-Pays Basque, ces mauvais résultats sont un coup dur : "Cela prouve que c'est un travail de longue haleine, et que rien n'est vraiment acquis. Il faut continuer à sensibiliser les employeurs, à les accompagner. Déjà depuis plusieurs années, l'image du handicap a évolué : les entreprises ont conscience que 80% des handicaps ne se voient pas. Nous travaillons beaucoup avec des personnes qui ont des problèmes de dos, d'épaule, des troubles musculo-squelettiques, des problèmes psychiques...et finalement très peu avec des personnes en fauteuil roulant."

Signe très encourageant tout de même : dans les Landes, près d'un travailleur handicapé sur deux est recruté dans une entreprises qui a en moyenne 10-15 salariés, c'est à dire qui n'est pas soumise par la loi à l'obligation d'emploi des travailleurs handicapés (seules les entreprises de plus de 20 salariés sont concernées, elles doivent employer 6% de travailleurs handicapés, sous peine d'amende).