Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
CARTE - Canicule : 15 départements en vigilance rouge, 49 en orange

Une sénatrice de Paris propose une loi pour un élevage éthique

-
Par , France Bleu Paris

Alors que l'association L214 vient de publier une nouvelle vidéo choc dans un abattoir français, la sénatrice EELV de Paris Esther Benbassa a rédigé une proposition de loi pour un élevage et un abattage "éthique, socialement juste et soucieux du bien-être animal".

Esther Benbassa espère une loi pour mettre fin à certaines pratiques dans les abattoirs français.
Esther Benbassa espère une loi pour mettre fin à certaines pratiques dans les abattoirs français. © Maxppp - Michel Clementz

Elle n'a pas attendu la dernière vidéo de L214 pour réagir. Cela fait plusieurs années qu'Esther Benbassa est soucieuse de la condition animale. La sénatrice Europe Ecologie-Les Verts de Paris se dit "choquée, une fois de plus" par les images tournées dans un abattoir de veaux du Périgord. Elle vient de terminer une proposition de loi pour un élevage et un abattage éthique. Elle l'a défendue jeudi au micro de France Bleu Paris.

Faire avancer les mentalités

"Nous avons fait ce texte en concertation avec des associations comme L214 ou la Confédération paysanne. Il est soutenu par de nombreux sénateurs de différentes sensibilités politiques. 87% des Français sont contre l'élevage industriel. Le bien-être animal est déjà dans la loi puisque l'animal est reconnu comme un être doté d'une sensibilité. Mais nous voulons faire appliquer le règlement européen sur l'abattage avec étourdissement, même s'il y a des variantes en raison des abattages rituels. Nous nous battons aussi contre les pratiques cruelles sur les porcs, on veut supprimer les cages à lapins, augmenter les abattoirs mobiles... Il faut faire avancer les mentalités et faire des lois pour qu'on puisse réglementer tout ça. Mais cela ne se fera pas sans accompagner les agriculteurs."

Un dialogue nécessaire selon elle, qui pourra se poursuivre dès samedi dans les allées du salon de l'Agriculture à Paris. Esther Benbassa prévoit de s'y rendre pour échanger avec les professionnels. "Il faut aussi faire changer les mentalités dans le monde paysan" explique la sénatrice.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess