Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Une seule discothèque pour le moment a prévu de rouvrir sur la côte basque le 9 juillet

-
Par , , France Bleu Pays Basque

La réouverture des discothèques est prévue le 9 juillet, suite aux dernières annonces du gouvernement. Mais le protocole sanitaire imposé fait encore débat chez les professionnels de la nuit qui préfèrent majoritairement attendre.

La majorité des discothèques de la côte basque préfère attendre les décrets officiels avant de se prononcer pour une réouverture le 9 juillet
La majorité des discothèques de la côte basque préfère attendre les décrets officiels avant de se prononcer pour une réouverture le 9 juillet © Radio France - Anthony Michel

Les professionnels de la nuit de la côte basque se sont réunis avec l'Umih (l'Union des métiers et des industries de l'hôtellerie), pour se pencher sur les annonces du gouvernement de la veille. Le gouvernement a en effet donné son feu vert pour le 9 juillet afin de permettre aux discothèques de reprendre leur activité, en berne depuis plus de 15 mois.

Sur le papier, les discothèques pourront donc rouvrir à condition de mettre en place un "pass sanitaire", soit la double vaccination, soit un test PCR. Leur jauge sera alors de 75% à l'intérieur et de 100% en extérieur et le port du masque n'est pas obligatoire, seulement recommandé. Mais sur la côte basque, on préfère attendre.

Une seule discothèque est sûre pour le moment de rouvrir. Une autre sûre de rester fermée.

Interrogation sur la sécurité

Au cours de cette réunion, les professionnels de la nuit ont échangé leur point de vue. Et la grande majorité des établissements ont décidé d'attendre jusqu'à la parution des décrets officiels avant de se prononcer sur une éventuelle réouverture le 9 juillet. C'est le cas par exemple du Caveau à Biarritz. Sa principale inquiétude c'est la sécurité aux abords de sa boite de nuit. "Il va y avoir de l'attente, de la frustration parce qu'on va pas pouvoir faire entrer beaucoup de monde puisqu'on a une jauge à respecter. Ceux qui ne pourront pas rentrer ne comprendront pas pourquoi ils ne peuvent pas rentrer et ça risque de créer des tensions. S'il y a trop de problèmes derrière, on risque un rappel à l'ordre par la sous préfecture si on crée du trouble à l'ordre public et auquel cas une fermeture administrative. Et là, ça deviendrait très compliqué pour nous."  Jean-Pierre Istre, président de l'Umih Côte Basque poursuit : "on va reporter le problème des discothèques sur le trottoir."

Un point de vue partagé par la quasi totalité des établissements de la côte basque. Seule exception, le Carré Coast à Biarritz, dont le nouveau propriétaire depuis l'été dernier, Loic Juschka, souhaite à tout prix pouvoir rouvrir le 9 juillet. "Nous, on a racheté un fonds qui était fermé. Aujourd'hui, ça fait un an qu'on attend pour le rouvrir. On a enfin une date avec une jauge, avec des règles et des consignes de sécurité à respecter et on va faire au maximum pour les respecter"

Quant aux autres professionnels, ils attendent maintenant les décrets qui devraient être publiés dans les prochains jours. En attendant, via l'Umih et l'Umih-Nuit, ils ont également prévu de rencontrer les forces de l'ordre ce mercredi, afin d'anticiper cette réouverture et de savoir ce qui serait mis en place en cas de réouverture.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess