Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Une soixantaine de caravanes des gens du voyage installées illégalement à Saint-Avertin depuis le 12 mai

-
Par , France Bleu Touraine

Depuis le dimanche 12 mai, une soixantaine de caravanes occupent des terrains municipaux à Saint-Avertin. La municipalité en appelle à la Préfète d'Indre-et-Loire et demande que les terrains soient libérés en fin de semaine, au plus tard.

Les caravanes occupent les terrains de la Bellerie depuis dimanche
Les caravanes occupent les terrains de la Bellerie depuis dimanche - ©Mairie de Saint-Avertin

Indre-et-Loire - France

Environ 150 membres de la communauté des gens du voyage occupent illégalement les terrains de la Bellerie, à Saint-Avertin, depuis dimanche 12 mai. Dans un communiqué diffusé mercredi 15 mai, la mairie souligne que "_ces terrains municipaux ne sont pas destinés à ce type d'occupation_. Ils ne sont desservis ni par un réseau d'assainissement collectif et individuel d'eau potable, ni par un réseau électrique sécurisé, ni par un circuit de ramassage des ordures ménagères".  

L'installation de cette soixantaine de caravanes oblige aussi à revoir l'utilisation de plusieurs équipements sportifs municipaux, puisque la Bellerie se trouve juste en face du terrain de bi-cross, entre les terrains de football et l'espace de tir à l'arc : "Les terrains occupés devenant inaccessibles, l'organisation des entraînements et des compétitions est remise en cause, et l'utilisation des terrains de tennis, du site de BMX et de la maison des jeunes est perturbée". La municipalité affirme aussi que certains véhicules roulent bien largement au-dessus de la vitesse autorisée.

Le maire souligne par ailleurs que Saint-Avertin est en règle quant à l'accueil des gens du voyage : une aire existe, en bordure du Cher, mais elle est trop petite pour recevoir un groupe aussi important. "Ce qui me fait rager" explique Laurent Raymond, "c'est qu'on répond à toutes nos obligations avec une aire qui permet d'accueillir les gens du voyage dans de bonnes conditions, sur une zone spécifique, tranquille, à l'écart comme ils le souhaitent, et aujourd'hui on est confronté à un groupe conséquent qui déboule et qui utilise nos terrains. _Ils font état de leur liberté de s'installer où ils veulent, quand ils veulent, mais selon moi la liberté des uns s'arrête où commence celle des autres, et nous, nous avons la liberté d'utiliser ces terrains pour des pratiques sportives_, donc ils n'ont pas lieu d'être sur cet espace là".

Les autres aires d'accueil de la Métropole, prévues pour recevoir jusqu'à 250 caravanes, n'ont pas eu plus de succès :

"Les gens du voyage sont allés visiter les aires de la Métropole et ils ont jugé qu'elles étaient insalubres. Les services techniques de la Métropole y sont allés, les services de la Préfecture aussi, et ils ne confirment pas cette insalubrité, au contraire, donc je ne comprends pas pourquoi ils s'installent ailleurs". Laurent Raymond, maire de Saint-Avertin

Laurent Raymond a saisi la Préfecture, afin de lancer un arrêté de mise en demeure obligeant les occupants à quitter les terrains. "Les espaces devront être libérés au plus tard d'ici la fin de semaine" précise le maire, qui ajoute que si les caravanes sont encore là lundi, il demandera qu'une évacuation soit engagée dès lundi