Société

Une soixantaine de migrants mineurs accueillis dans les Pyrénées-Orientales

Par Anne-Natacha Bouillon, France Bleu Roussillon mercredi 2 novembre 2016 à 18:33 Mis à jour le jeudi 3 novembre 2016 à 16:12

Des migrants mineurs partis de Calais sont arrivés dans les Pyrénées-Orientales
Des migrants mineurs partis de Calais sont arrivés dans les Pyrénées-Orientales © Maxppp -

Les Pyrénées-Orientales, terre de refuge pour des migrants venus de la jungle de Calais. Tous mineurs, ils sont arrivés dans la nuit de mercredi à jeudi et sont hébergés dans des centres de vacances d'EDF à Bolquère et Sainte-Marie-la-Mer.

"La moitié des habitants a des craintes, l'autre veut aider." D'après le maire de Bolquère en Cerdagne, la commune est partagée.

"Il y en a qui ont des craintes qu'il y ait des dégradations."

Jean-Pierre Abel se sent mis devant le fait accompli. Le centre de vacances d'EDF de Bolquère a été réquisitionné pour recevoir 33 migrants mineurs.

"J'avoue qu'à partir du moment où ils sont encadrés chaque fois qu'ils sortent dans le village ou ailleurs, ça me rassure. Le sous-préfet me l'a certifié."

Le premier magistrat de Bolquère a reçu en mairie, des habitants qui se portent volontaires pour aider ces jeunes migrants.

Jean-Pierre Abel maire de Bolquère

Des Éthiopiens et Érythréens arrivés dans la nuit de mercredi à jeudi

Sur la côte, Sainte-Marie-la-Mer qui devait recevoir des adultes il y a quelques jours, toujours dans un centre de vacances d'EDF, accueille finalement 35 mineurs, venus de la jungle de Calais. Tous ces jeunes sont arrivés dans la nuit de mercredi à jeudi.

Les encadrants vont occuper la journée de ces jeunes de moins de 18 ans, par des thématiques éducatives, du sport, et cours de langue. La sécurité civile assure de son côté une veille sanitaire. On ne sait pas dans quel état de santé sont ces migrants.

Ces jeunes Éthiopiens et Érythréens pourraient rester plus de deux mois dans les Pyrénées-Orientales; le temps d'effectuer toutes les démarches. Les autorités vont d'abord rechercher leurs parents ou proches.