Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Landes : une soixantaine de migrants mineurs attendus à Biscarosse et à Vieux-Boucau

mercredi 2 novembre 2016 à 17:09 Par Wassila Guittoune, France Bleu Gascogne

Deux jours après le démantèlement total de la "Jungle", les mineurs encore sur place ont quitté ce mercredi Calais : 62 d'entre eux devraient être accueillis dans la journée de jeudi à Biscarosse et à Vieux-Boucau.

Illustration / Une soixantaine migrants âgés de moins de 18 ans seront accueillis à Vieux-Boucau et à Biscarosse
Illustration / Une soixantaine migrants âgés de moins de 18 ans seront accueillis à Vieux-Boucau et à Biscarosse © Radio France - MaxPPP

Biscarrosse, France

Environ 1500 migrants mineurs ont quitté l'ex-"Jungle" de Calais en car ce mercredi a annoncé Bernard Cazeneuve, ministre de l'Intérieur. Ces jeunes migrants ont été amenés par car dans des centres d'accueil et d'orientation partout en France. Dans les Landes, une soixantaine de migrants vont être accueillis.

►►► LIRE AUSSI | Les derniers mineurs de la "jungle" de Calais ont quitté le camp de migrants

Après avoir réalisé environ 13h de trajet en car, une cinquantaine de migrants âgés de moins de 18 ans vont être installés dans la journée de jeudi au centre de vacances Udaquiola à Biscarosse, et une douzaine d'autres dans une auberge de jeunesse à Vieux-Boucau.

Un accueil provisoire

Ces adolescents vont pouvoir se reposer un temps, leurs dossiers seront ensuite examinés. Soit ils pourront partir en Angleterre, comme beaucoup d'entre eux le souhaitent. Soit ils restent en France où ils seront pris en charge par les services de l'aide sociale à l'enfance. Ils seront accueillis soit dans des foyers, soient dans des familles d'accueil et pas forcément dans les Landes.