Société

Une station-service contre l'exode rural à Villes-sur-Auzon

Par Aurélie Lagain et Paul Biondi, France Bleu Vaucluse mardi 15 septembre 2015 à 11:56

Pompe à essence
Pompe à essence © Max PPP

Pour conserver sa pompe à essence qui n'était pas rentable, la mairie de Villes-sur-Auzon a investi pour l'automatisation.

François Hollande et le gouvernement ont annoncé 21 mesures, soit 500 millions d'euros d'aides supplémentaires pour les campagnes, pour les villes de moins de 50.000 habitants.

Parmi les mesures, une enveloppe de 12,5 millions d'euros sera débloquée pour garantir le maintien des stations-service indépendantes, qui assurent aussi des rôles de petits commerces et de point-relais.

A Villes-sur-Auzon, la mairie a bien compris tout l'enjeu de la survie de la station-service du village. Municipale depuis 1992, elle a été placée en gérance pendant des années. Mais elle n'était pas rentable. La mairie a donc décidé, il y a plus d'un an, de l'automatiser, elle est ouverte jour et nuit.

Frédéric Rouet, le maire, avec Paul Biondi