Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Une stèle nazie découverte en l'honneur de la division allemande responsable du massacre de Maillé, en Indre-et-Loire

jeudi 4 janvier 2018 à 16:33 Par Yohan Nicolas, France Bleu Touraine et France Bleu

Une stèle en l'honneur de la 17e SS Panzergrenadier, division allemande responsable du massacre de Maillé (Indre-et-Loire) où 124 habitants ont été tués, a été découverte dans un village de Moselle, sur un terrain privé. Une enquête pour apologie de crimes contre l'humanité a été ouverte ce jeudi.

La stèle du souvenir en mémoire des 124 victimes du massacre du 25 août 1944
La stèle du souvenir en mémoire des 124 victimes du massacre du 25 août 1944 © Maxppp - Maxppp

Volmunster, France

Une enquête pour apologie de crimes contre l'humanité a été ouverte ce jeudi par le parquet de Sarreguemines après la découverte dans un terrain d'une stèle en l'honneur de soldats nazis à Volmunster (Moselle). La stèle, selon le Républicain lorrain qui révèle l'affaire, célèbre la 17e SS Panzergrenadier Division, dont une unité est suspectée d'avoir massacré 124 habitants du village de Maillé (Indre-et-Loire) le 25 août 1944.   

Sur cette stèle, on peut lire : aux morts de la 17ème division SS PanzerGrenadier

La plaque est située dans un champ, propriété privée d'un Allemand qui vit en Allemagne, précise le procureur de Sarreguemines, Jean-Luc Jaeg. C'est un promeneur qui a découvert cette stèle il y a quelques jours. Érigée dans un champ à l'écart du village de Volmunster, elle ressemble à un monument aux morts et  plusieurs mentions en allemands y sont inscrites. Elle est visible des promeneurs, mais à l'écart du village situé dans le pays de Bitche, dans l'est du département de la Moselle. 

Le pays de Bitche en Moselle a connu par le passé des rassemblements néo-nazis selon le parquet

L'enquête a été confiée à la brigade de recherches de la gendarmerie de Sarreguemines, ainsi qu'à l'Office central de lutte contre les crimes contre l'humanité, les génocides et crimes de guerre (OCLCH). La stèle, dont on ignore quand elle a été posée, devait être saisie jeudi après-midi par les gendarmes pour les besoins de l'enquête. Le propriétaire du terrain sera prochainement convoqué par les gendarmes de la brigade de recherche de Sarreguemines et les enquêteurs de l'office centrale de lutte contre les crimes contre l'humanité. 

La découverte d'un tel monument "n'est pas commune, mais il y a déjà eu par le passé des rassemblements de néo-nazis et de sympathisants du IIIe Reich dans le pays de Bitche", selon le procureur.   

On ne peut que remercier les personnes qui ont permis le démontage rapide de cette stèle. J'espère qu'on connaîtra rapidement les motivations qui ont conduit à l'ériger. Si la mémoire des victimes a été bafouée, ça n'a pas été long - Romain Taillefait, directeur de la maison du souvenir de Maillé

A Maillé, c'est la consternation. Pour le directeur de la maison du souvenir de Maillé, Romain Taillefait, évidemment c'est une grande peine de voir qu'on fait l'apologie de cette unité là. Une unité qui a avec une quasi certitude a commis le massacre de Maillé. Avec 124 victimes, 50 enfants de 15 ans et moins. Des victimes de 6 mois, 3 mois, tuées à bout portant.