Société

Une stèle pour la Paix dévoilée à Dijon

Par Stéphanie Perenon et Thomas Nougaillon, France Bleu Bourgogne vendredi 27 janvier 2017 à 15:08

La stèle de la paix dévoilée ce vendredi à Dijon
La stèle de la paix dévoilée ce vendredi à Dijon © Radio France - Thomas Nougaillon

Une stèle pour la paix dévoilée à Dijon ce vendredi. Une centaine de personnes y ont assisté place de l'Europe, parmi elles, Alain Jakubowicz, le président national de la Ligue Internationale contre le Racisme et l'Antisémitisme.

Un lâcher de ballons a marqué la fin de cette inauguration. La stèle de la Paix a pris sa place ce vendredi place de l'Europe à Dijon. Une cérémonie à laquelle de nombreux jeunes ont participé, en accrochant des messages pour la paix et des dessins. Une stèle symboliquement dévoilée le jour du 72 e anniversaire de l'entrée des troupes russes dans le camp d'Auschwitz-Birkenau. C'est en effet un 27 janvier 1945 que le monde découvrait l'horreur du génocide juif

François Rebsamen, le maire de Dijon pendant l'inauguration de la stèle de la Paix à Dijon - Radio France
François Rebsamen, le maire de Dijon pendant l'inauguration de la stèle de la Paix à Dijon © Radio France - Thomas Nougaillon

Un message de rassemblement

Une stèle pour la paix à Dijon, c'est un vieux projet de la LICRA., la Ligue internationale contre le racisme et l'antisémitisme. Car si cela reste symbolique, ça n'en est pas moins indispensable pour Alain Jakubowicz son président. Ce dernier a rappelé dans son discours que cette stèle de la paix est destinée à honorer la mémoire de TOUTES les victimes de guerres, de crimes contre l'humanité et de génocides.

Alain Jakubowicz le président national de la Ligue Internationale contre le Racisme et l'Antisémitisme, à Dijon ce vendredi - Radio France
Alain Jakubowicz le président national de la Ligue Internationale contre le Racisme et l'Antisémitisme, à Dijon ce vendredi © Radio France - Thomas Nougaillon

"Cette stèle ce n'est pas seulement une pierre froide mais un endroit pour la mémoire, au pied de laquelle nous viendrons honorer la mémoire de toutes les victimes de guerres, de crimes contre l'humanité et de génocides. Il y a un message de rassemblement, car il n'existe aujourd'hui aucune hiérarchie. Toutes les victimes se valent c'est le sens du message inscrit sur la pierre que vous venez d’inaugurer et elle est indispensable."

- Alain Jakubowicz, président de la LICRA

Alain Jakubowicz président national de la Ligue Internationale contre le Racisme et l'Antisémitisme