Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Une trentaine de parrainages républicains pour les sans-papiers

-
Par , France Bleu Roussillon

A l'initiative du Collectif des sans-papiers des Pyrénées-Orientales, 23 familles et neuf personnes isolées sans-papiers ont pu bénéficier d'un parrainage républicain, ce samedi, à Perpignan. Leurs parrains et marraines ont pour mission de leur apporter un soutien dans leurs démarches, de leur servir de lien avec l'administration française.

Le maire d'Alenya, Jacques Pumareda, accueille une famille arménienne et ses parrains
Le maire d'Alenya, Jacques Pumareda, accueille une famille arménienne et ses parrains © Radio France - Marie Rouarch

Certaines de ces familles attendent une hypothétique régularisation depuis plusieurs années. Depuis ce samedi, elles ont un parrain et une marraine républicains, grâce à la cérémonie organisée Salle des Libertés à Perpignan, par le Collectif des sans-papiers des Pyrénées-Orientales.

Chaque famille, ou chaque personne, s'est avancée devant les deux élus ayant répondu présent pour l'occasion, Jacques Pumareda, maire d'Alénya et Eric Nivet, maire de Jujols. Les "officiels" ont demandé aux parrains et marraines s'ils acceptaient de "faciliter l'intégration dans la société française" , de "servir de médiateur dans les relations avec les différentes administrations" ou encore "d'expliquer les particularités de la culture française" à leurs filleuls.

"Oui j'accepte"

Une fois cette "mission" acceptée, c'est d'un "Bienvenue dans la société française" que le maire validait le parrainage, chacun apposant ensuite sa signature sur un petit carnet.

Stéphane, originaire de Serbie : "ces personnes qui nous aident, ce sont des Français. C'est important pour les étrangers"

Parrainer un sans-papier n'implique en aucun cas une aide pécuniaire ou un soutien concret dans la constitution des dossiers administratifs. Les associations d'aide aux sans-papiers sont là pour s'en charger. Un parrain ou une marraine républicain(e) est surtout là pour apporter un soutien psychologique, accompagner son filleul dans ses démarches, à la Préfecture par exemple. Et ce malgré, parfois, la barrière de la langue.

Cela faisait plus de dix ans qu'une telle cérémonie n'avait plus été organisée dans le département. Les militants espèrent que ce parrainage républicain sera une étape sur la voie de la régularisation pour toutes ces personnes. Mais, dans les faits, il n'octroie aucun droit particulier aux sans-papiers.

Parrainage sans-papiers - enro