Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Une trentaine de personnes rassemblées en musique à Metz en hommage à George Floyd

-
Par , France Bleu Lorraine Nord

Une trentaine de personnes se sont rassemblées ce mardi soir à Metz en hommage à George Floyd, cet Américain noir tué par la police aux États-Unis. Il a rassemblé des syndicalistes et militants locaux, trois jours après la manifestation de samedi qui avait rassemblé 800 personnes.

Un saxophoniste a joué quelques airs de jazz, à l'heure des funérailles de George Floyd, tué par la police aux États-Unis.
Un saxophoniste a joué quelques airs de jazz, à l'heure des funérailles de George Floyd, tué par la police aux États-Unis. © Radio France - Marc Bertrand

"C'est du jazz, afro-américain. Ce morceau là, il est souvent joué pour les enterrements", explique Gilles, son petit saxophone en bandoulière, avant d'entonner quelques notes mélancoliques. Les funérailles en question ont lieu à 6000 km de là, à Houston, au Texas, celles de George Floyd, ce citoyen américain noir asphyxié par un policier blanc, et dont le calvaire a suscité des manifestations monstres dans tous les Etats-Unis. 

Une trentaine de personnes se sont rassemblées ce mardi soir pour l'écouter, répondant à un appel lancé par un collectif de syndicats et d'associations comme la CGT, la FSU ou encore SOS Racisme et la Ligue des Droits de l'Homme. Surtout des militants et des syndicalistes, rien à voir avec la manifestation qui avait rassemblé 800 personnes, dont beaucoup de jeunes, samedi 6 juin à Metz. "Cela m'a fait extrêmement plaisir de voir autant de jeunes mobilisés contre le racisme et les discriminations dans la police samedi", assure Bernard Leclerc, représentant de la Ligue des Droits de l'Homme à Metz. 

"On ne voulait pas en faire une manifestation de masse"

"Là, on fait juste un hommage parce que c'est l'enterrement de George Floyd aux États-Unis. On ne voulait pas en faire une manifestation de masse", ajoute le représentant associatif. "Là, on voulait rendre hommage, et dire que malgré la fin de manifestation de samedi, qui a été déplorable avec les incidents qu'il y a pu y avoir, on peut quand même encore dire qu'on n'est pas d'accord avec le racisme et le racisme dans la police en particulier".

Lors de la manifestation de samedi, plusieurs personnes s'étaient introduites dans l'enceinte du palais de justice de Metz, et le procureur de la République avait été légèrement blessé au visage par un projectile. Une quinzaine d'interpellations avaient eu lieu. Plusieurs manifestants sont convoqués devant la justice.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess