Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Une trentaine de réfugiés en provenance de Calais arrivent dans la Loire

mardi 3 novembre 2015 à 17:21 Par Mathilde Montagnon, France Bleu Saint-Étienne Loire

Une trentaine de personnes, en provenance de Calais, arrivent prochainement dans la Loire. Elles seront hébergées dans les Centre d'accueil pour demandeurs d'asile de Boën-sur-Lignon, la Tour-en-Jarez et Roanne. Mais le voyage prévu ce mardi a été reporté.

300 migrants ont quitté Calais à destination de centres d'accueil en France.
300 migrants ont quitté Calais à destination de centres d'accueil en France. © Maxppp

La Tour-en-Jarez, France

La préfecture du Pas-de-Calais a annoncé lundi l'organisation d'un troisième départ de migrants de Calais vers des centres d'accueil et d'orientation en France. "300 migrants, qui ont renoncé à leur projet migratoire vers le Royaume-Uni, pourront (...) bénéficier d'une mise à l'abri ailleurs en France, sans que cette offre soit conditionnée par le dépôt préalable d'une demande d'asile", a indiqué la préfecture du Pas-de-Calais dans un communiqué. "A cette fin, un troisième départ à destination de centres d'accueil et d'orientation métropolitains sera organisé ce mardi 3 novembre", a ajouté la Préfecture, précisant qu'il s'agissait de centres situés à Boën-sur-Lignon, la Tour-en-Jarez, Roanne mais également  Luchon, Grand Quevilly, Saint-Etienne-du-Bouvray, La Roche-sur-Yon, Getigne, Peyrat-le-château, Meymac, Guéret, Toulouse, Mondonville, Taizé, et Pessat-Villeneuve.

Ce transfert loin de la "Jungle" de Calais, où sont présents quelque 6.000 migrants dans des conditions précaires, doit leur permettre de jouir "d'un temps de répit, dans des conditions stables et rassurantes, au cours duquel ils pourront bénéficier d'un suivi sanitaire et social, prendre la mesure de leur situation et reconsidérer leur projet d'immigration au Royaume-Uni", estime la Préfecture. Ces départs volontaires de migrants sont le résultat des "maraudes sociales" effectuées au sein même du camp de la Lande (l'autre nom de la "Jungle") et annoncées par le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve lors de sa visite à Calais le 21 octobre. Les deux précédents départs de migrants vers des centres accueils avaient concerné 293 d'entre eux le 27 octobre et 402 le 29 octobre.

Dans la Loire, on ne sait pas quand vont arriver la trentaine de migrants annoncés. Les personnes concernées n'ont pas pris le bus comme prévu ce mardi midi à Calais. En fait, sur les 300 personnes attendues, seules 156 se sont présentées au départ des bus. Les deux cars qui devaient se rendre en Bourgogne et dans la région Rhône-Alpes ont donc été annulés. Un nouveau voyage pourrait être programmé d'ici quelques jours. Ces arrivées sont gérées pour Boën-sur-Lignon et la Tour-en-Jarez par l'association entraide Pierre Valdo et par l'association Adoma à Roanne, en lien avec la Préfecture de la Loire.