Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Une trentaine de restaurants vont pouvoir rouvrir en Haute-Vienne mais seulement pour les employés du BTP

-
Par , France Bleu Limousin

C'est une bonne nouvelle pour les employés du BTP obligés de manger dehors suite à la fermeture des restaurants à cause de la crise sanitaire. A partir de la semaine prochaine, une trentaine d'établissements vont leur ouvrir leurs portes le midi en Haute-Vienne. Le préfet a donné son autorisation.

Les salariés du BTP pourront bientôt déjeuner au restaurant en Haute-Vienne (photo d'illustration)
Les salariés du BTP pourront bientôt déjeuner au restaurant en Haute-Vienne (photo d'illustration) © Maxppp - PHOTOPQR/L'EST REPUBLICAIN

Le préfet de la Haute-Vienne a donné son autorisation ce vendredi pour autoriser certains restaurants à rouvrir à partir de la semaine prochaine. Mais uniquement le midi du lundi au vendredi et seulement pour les employés du BTP dont les patrons ont signé une convention avec l'établissement. "C'est une très bonne nouvelle. On arrive dans une période très compliquée pour les gens qui travaillent en extérieur. Leur permettre de manger au chaud, c'est nécessaire dans la période actuelle" estime Julien Delaye, chef d'entreprise et président de la Fédération des Travaux Publics en Haute-Vienne.

Des restaurants bientôt ouverts dans toute la Haute-Vienne

Avant même le lancement de ce dispositif le lundi 25 janvier, 31 restaurants se sont déjà portés volontaires dont 4 à Limoges. Il y en a déjà "au moins un par communauté de commune" se félicite Alain Guillout, le président de l'UMIH (Union des Métiers et des Industries de l'Hôtellerie). Des ouvertures conditionnées au strict respect des mesures sanitaires. Pas de buffet, comptoir fermé, des tables de 4 maximum avec un espacement de 2 mètres. Et interdiction de se mélanger avec des travailleurs d'autres entreprises pour éviter le brassage. Et carte professionnelle obligatoire pour rentrer.

Psychologiquement, c'est très important pour eux

Pour les restaurateurs, ce n'est pas forcément viable économiquement mais cela va leur faire du bien selon Alain Guillout : "ce n'est pas viable, mais le restaurateur le sait très bien. C'est surtout pour rendre service à ces gens qui travaillent dehors. Et puis c'est le plaisir aussi pour le restaurateur de voir un petit de monde dans son établissement. Comme on me l'a dit, de pouvoir enfin rallumer les fourneaux. Psychologiquement, c'est très important pour eux dans ces moments difficiles". Un dispositif qui existe déjà en Creuse et qui va aussi voir le jour en Corrèze où la préfecture a aussi donné son accord. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess