Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
L'ancien président de la République Valéry Giscard d'Estaing est mort à l'âge de 94 ans "des suites du Covid"

Une troisième voie sur l'A10 entre Chambray-les-Tours et Veigné ?

-
Par , France Bleu Touraine

Une consultation est ouverte à partir de ce lundi aux riverains de Chambray les Tours, Joué-les-Tours, Tours, Saint-Avertin et Veigné. Objectif : offrir plus de sécurité aux 46.000 automobilistes qui empruntent cette portion chaque jour.

Sur l'autoroute A10
Sur l'autoroute A10 © Maxppp

Il y aura-t-il une troisième voie pour l'A 10 entre Chambray-les-Tours et Veigné ? Cofiroute et la préfecture d'Indre-et-Loire lancent une grande concertation publique. Après une négociation avec les mairies et les associations, le projet a déjà été revu. Un troisième pont à Chambray et des murs anti-bruit ont notamment été ajoutés.

Désormais les riverains de Chambray-les-Tours, Joué-les-Tours, Tours, Saint-Avertin et Veigné sont appelés à donner leur avis sur ce projet de grande ampleur.

46.000 véhicules/jour, c'est 10.000 de plus que ce que tolère la loi

En moyenne, 46.000 véhicules empruntent chaque jour ce tronçon de l'A10. C'est 10.000 de plus que ce que tolère la loi pour une section de seulement deux fois deux voies. Alors aujourd'hui pour l'Etat, au delà de la fin des ralentissements, cet élargissement est devenu une question de sécurité : l'aménagement d'une troisième voie permettrait un accès plus rapide pour l'intervention des secours.

Depuis 2011, Cofiroute et la préfecture d'Indre et Loire travaillent donc sur ce projet. Un projet que les habitants des cinq communes concernées vont pouvoir étudier et juger jusqu'au 10 novembre prochain. Plusieurs critiques remontent déjà : une augmentation du trafic et de la pollution de l'air. Ou encore le besoin d'écarter l'autoroute du centre ville plutôt que de l'agrandir.

A l'issue de la consultation, un bilan sera publié au mois de décembre. Si ces conclusions sont positives une enquête publique sera lancée en 2014, avant le lancement des travaux, potentiellement l'année suivante.

A 10 Concertation // Thierry Mayet OK

Choix de la station

À venir dansDanssecondess