Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Une vingtaine d'élèves malades après un traitement des vignes dans le Blayais

-
Par , France Bleu Gironde

Maux de têtes, irritations des yeux et de la gorge, nausées. Le lundi 5 mai, 23 élèves de l'école de Villeneuve, près de Bourg, dans le Blayais ont eu de sérieux malaises. Leur institutrice également. Les regards se fixent sur l'épandage qui se déroulait le matin même sur la parcelle de vigne voisine de l'école.

L'école de Villeneuve jouxte les parcelles de vignes régulièrement traitées
L'école de Villeneuve jouxte les parcelles de vignes régulièrement traitées © Radio France - Xavier Ridon

En début de matinée, les élèves de l'école répètent une chanson. Au même moment, les vignes voisines sont traitées par épandage. La parcelle appartient à la maire de Villeneuve, Catherine Verges. L'après-midi, une seconde parcelle a été pulvérisée. Entre temps, 23 enfants et l'institutrice souffrent de maux de tête, de nausées et d'irritations des yeux et de la gorge. Le médecin scolaire et les pompiers interviennent suite à l'appel du directeur de l'école.

"On devait répéter une musique dehors et ils ont passé du sulfate."    — Noah, élève de CE2 de l'école de Villeneuve

"On devait répéter une musique dehors et ils ont passé le sulfate"

Aucun enfant n'est allé aux urgences mais tous sont restés sous observation. Les maux de tête sont passés au bout de deux jours. Une enquête a été ouverte. Elle est menée par la Direction régionale de l'alimentation, de l'agriculture et de la forêt, la Draaf. L'une des pistes se concentre sur un vent trop fort qui aurait dû empêcher toute forme d'épandage.

"Certains disaient que le sulfate sentait bon et après ils ont eu mal à la tête"

Choix de la station

À venir dansDanssecondess