Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Union civile des couples homosexuels : l'évêque de Quimper en accord avec le Pape François

-
Par , France Bleu Breizh Izel

Le Pape fait un pas en direction des couples homosexuels. Dans un documentaire diffusé ce mercredi au Festival international du film de Rome, le chef de l’Eglise catholique se prononce en faveur des contrats d’union civile pour les couples de même sexe. L'évêque de Quimper y est plutôt favorable.

L'évêque de Quimper est favorable aux contrats d'union civile pour les couples de même sexe, mais refuse le principe de mariages religieux.
L'évêque de Quimper est favorable aux contrats d'union civile pour les couples de même sexe, mais refuse le principe de mariages religieux. © Radio France - Jean-Michel Nagat

C’est la première fois qu’un pape plaide pour le PACS, cette idée de contrats d'union civile pour les couples homosexuels. Dans ce documentaire, le Pape François se dit favorable à ce principe, afin que les conjoints bénéficient d’une protection juridique. L'évêque de Quimper y est favorable, mais il fait bien la distinction avec l'idée d'un mariage religieux.

"Un moindre mal"

"Le Pape François souhaite que ces couples puissent bénéficier d'un statut juridique et d'aides sociales, en particulier pour les enfants, explique Monseigneur Laurent Dognin. Mais ça ne veut pas dire qu'il trouve ça bien. C'est un moindre mal. Une façon de concilier la position de l'Eglise fidèle à l'évangile et le parcours, les souffrances, les difficultés des gens. L'humanité n'est pas parfaite. Je pense que le Pape s'est positionné dans ce sens-là. Pour autant, il n'est pas question de mariage homosexuel. Un mariage, c'est entre un homme et une femme."

"Voir les gens heureux"

Au pied de la cathédrale de Quimper, les fidèles que nous avons rencontrés sont, pour leur part, plus favorables à une évolution profonde de leur religion. Si Marie-José, 89 ans, trouve qu'il y a "des choses plus importantes à faire", Anne, son auxiliaire de vie, veut surtout "voir les gens heureux. C'est le plus important. Et _ça ne me dérangerait pas qu'on puisse voir des mariages religieux de couples homosexuels_."

Joseph lui est convaincu d'une chose, la religion catholique doit évoluer. "Le Pape se met au diapason de la société, estime-t-il. Si ça peut aider à repeupler l'Eglise, c'est une bonne chose. Sinon notre religion va disparaître petit à petit." 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess