Société

Urgences de l’AP-HP : mise en place d’une nouvelle stratégie pour diminuer le temps d’attente

Par Martine Bréson, France Bleu Paris mercredi 11 juin 2014 à 5:00

Martin Hirsch  AP-HP (Paris )
Martin Hirsch AP-HP (Paris ) © MaxPPP

Le gros problème des urgences, c’est l’attente. Les patients restent souvent des heures et des heures dans la salle d’attente avant d’être pris en charge. Le nouveau directeur de l’Assistance Publique-Hôpitaux de Paris (AP-HP), Martin Hirsch, veut plus d’efficacité. Il souhaite diviser par deux le temps d’attente et de prise en charge dans les services d’urgence.

Martin Hirsch a présenté hier mardi sa nouvelle stratégie pour améliorer le fonctionnement des urgences . Il a prévu toute une série de mesures concrètes. Il propose un plan sur 5 ans, sans moyens supplémentaires . Il estime qu’il peut atteindre ses objectifs en améliorant l’organisation et la collaboration des urgences en amont et en aval.

Martin Hirsch souhaite que l’orientation des patients soit plus précise en amont. Il veut que des filières parallèles soient mises en place pour prendre en charge des petites pathologies  qui ne nécessitent pas d’hospitalisation. Il pense aussi qu’il faut se tourner vers des associations de bénévoles .

Le directeur de l’AP-HP pense réussir sans débourser un euro de plus et sans augmentation de personnel . Il explique qu’on peut être plus efficace en utilisant autrement ce qui existe déjà même s’il reconnaît que cela ne sera pas facile.

Les syndicats ne sont pas convaincus . Ils estiment même que ce que propose le directeur de l’AP-HP est impossible. Pour la CGT, cette réforme ne pourra être mise en œuvre que si les soignants sont plus nombreux.

S Réforme Hirsh APHP