Société

Vacances collaboratives : l'échange de maison pour partir pas cher

Par Bleuette Dupin, France Bleu Pays de Savoie vendredi 19 août 2016 à 8:20

Sonia a prêté gratuitement pendant trois jours son appartement à Clara qu'elle ne connait pas
Sonia a prêté gratuitement pendant trois jours son appartement à Clara qu'elle ne connait pas © Radio France - B Dupin

Le transport et l'hébergement plombent le budget vacances. Laisser sa maison gratuitement et séjourner ailleurs de la même façon : voilà un moyen collaboratif de réduire le poste "hébergement". À Aix-les-Bains, Sonia ne voyagent plus qu'avec cette formule depuis quatre ans.

Pour réduire les coûts, il y a ceux qui font du stop, ceux qui partagent les trajets en voiture, ceux qui vont dormir chez l'habitant gratuitement (le "coachsurfing"), ceux qui préfèrent les vacances à la ferme moyennant un petit coup de main dans l'exploitation (le "woofing") et puis ceux qui échangent leur maison ou leur appartement gratuitement. Sur internet plusieurs sites proposent de mettre en relation les propriétaires. Certains sont payants moyennant un abonnement annuel, d'autres sont gratuits à l'inscription et se rémunèrent via des services en plus (comme l'assurance).

À l'origine, l'échange de maison pendant les vacances se veut réciproque et simultané. Mais certains sites ont mis en place une sorte de bourse qui permet de cumuler des points quand on cède sa maison (ou son appartement). Ces points permettent de partir plus tard pour voyager où on veut et quand on veut.

Juste les frais de déplacement à payer

C'est la formule choisie par Sonia, propriétaire d'un 60m2 à Aix-les-Bains. Elle s'est inscrite fin 2012 sur un site gratuit d’échange de maison. Elle a cédé son appartement plusieurs fois depuis, ce qui lui a permis d'accumuler des points qu'elle a utilisés pour aller en vacances chez des particuliers en Corse, à Montpellier, et même quinze jours en Floride l'été dernier, sans aucun frais d'hébergement. Un  logement là-bas lui aurait coûté 1.000 à 1.200 euros. Elle apprécie le fait de payer juste les frais de déplacement.

Sonia a choisi un site d'échange gratuit (GuesToGuest), lancé en 2011 par un Français. La formule nécessite un minimum de confiance. "Moi je suis une personne qui fait régulièrement confiance, dit Sonia. Après si vous ouvrez les placards chez moi, il n'y a pas trop de choses de valeur. Les mauvaise surprises, ça peut être la salissure, la casse... mais jusqu'ici je n'ai jamais eu ça".

Une certaine bienveillance entre les propriétaires qui échangent leur domicile

Clara, une étudiante parisienne est venue passer trois jours à Aix-les-Bains chez Sonia. Le contact s'est fait en quelques jours, Clara avait envie de revenir passer quelques jours au bord du Lac du Bourget où elle était venue toute petite. Un échange de mail, un coup de téléphone pour se mettre d'accord pour les clés ont suffi. Clara est arrivée avec une amie en Blablacar.

Aucune surprise. "Les photos sur le site correspondent exactement à la réalité, " dit-elle. Cette étudiante a laissé pendant ce temps son appartement à Paris gratuitement aussi.

À l'heure du succès d'Airbnb, pourquoi ne pas chercher plutôt à louer son  30m2 parisien ? "Je pense aussi à moi derrière. Je sais qu'en accueillant gratuitement des gens chez moi, ensuite je vais partir gratuitement. Et je préfère rentrer chez des gens où il y a une vie alors qu'une location c'est plus impersonnel." Clara évoque aussi une certaine bienveillance entre les propriétaires qui échangent leurs domiciles, et cela lui plaît. 

Sonia confirme... au point qu'elle ne passe plus par le site pour aller en Corse depuis qu'elle a sympathisé avec la famille qui lui a prêté sa maison. Le frère de Sonia y est même en ce moment avec sa famille. Quand elle parle de ses "bons plans" vacances, elle fait des envieux. Au point que plusieurs collègues autour d'Aix-les-Bains se sont inscrit sur le site.