Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Vacances d'été : les abandons d'animaux se multiplient, les refuges animaliers sont pleins à craquer

lundi 6 août 2018 à 7:05 Par Winny Claret, France Bleu Nord

Selon l'association 30 Millions d'Amis, 60 000 animaux de compagnie sont abandonnés chaque été en France. La Ligue de protection des animaux (LPA) du Nord tire la sonnette d'alarme. Ses refuges saturent et elle ne peut plus accueillir tous nos petits compagnons. Reportage.

Les refuges de la LPA du Nord saturent, cet été, alors que les abandons d'animaux de compagnie se multiplient
Les refuges de la LPA du Nord saturent, cet été, alors que les abandons d'animaux de compagnie se multiplient © Radio France

Nord, France

A l'heure de la promenade, il y en a des bénévoles en gilet jaune pour sortir les chiens du refuge de la LPA de Lille. 

Antoine tient en laisse un petit carlin qui aboie joyeusement, "Il n'a pas encore de nom, c'est un chien trouvé, comme beaucoup pendant la période estivale."

En 3 mois, la LPA du Nord a accueilli 300 animaux abandonnés dans ses refuges de Lille et de Roubaix. C'est beaucoup quand on sait que les familles qui souhaitent adopter se font rares en été. 

Alors les promeneurs du jour sont aux petits soins avec les toutous.  "On les sort, on les promène, on les caresse, on essaye de les sociabiliser un peu."

La plupart des bénévoles viennent plusieurs fois par semaine au refuge pour s'occuper des petits pensionnaires. - Radio France
La plupart des bénévoles viennent plusieurs fois par semaine au refuge pour s'occuper des petits pensionnaires. © Radio France

Certains d'entre eux passent tellement de temps avec les chiens de la LPA qu'ils peuvent aider les familles adoptantes à choisir leur futur meilleur ami. "On connaît bien leur caractère, on sait quand un chien est compatible ou pas avec un potentiel maître."

Il y a des chiens plus ou moins câlins, certains sont jaloux de leurs congénères ou se méfient des enfants. Des informations importantes lorsque l'on veut adopter.

Et Antoine le martèle, il faut venir chercher son canin en refuge plutôt que dans les animaleries ou dans les élevages.

Il y a des chiens qui sont parfaitement sociables et qui ont un très bon caractère, que l'on a trouvés attachés à un banc ou à un poteau. Cela nous révolte.

En bord de route, sur une aire ou dans un parc, il n'est pas rare de croiser des chiens attachés par la laisse à un poteau ou à un arbre. Surtout de la période de départs en vacances. - Maxppp
En bord de route, sur une aire ou dans un parc, il n'est pas rare de croiser des chiens attachés par la laisse à un poteau ou à un arbre. Surtout de la période de départs en vacances. © Maxppp - Arnaud Beinat

Des scènes auxquelles sont confrontées les fourrières du Nord. Frédéric, salarié à la LPA, vient justement de ramener un toutou abandonné. 

On a été contactés pour un chien attaché dans un parc. Je tourne assez régulièrement et je vois souvent ce genre d'abandons.

En ce moment la LPA sature. Les cages du chenil par exemple sont presque toutes occupées. Alors l'association fait appel à des familles d'accueil qui gardent un ou plusieurs animaux, le temps qu'ils soient adoptés. 

C'est ce que souhaite faire Laurine, 13 ans, qui amène pour la première fois sa maman et ses sœurs au refuge de Lille. Elle sait que le nombre d'abandons explosent pendant l'été, un geste qui la choque.

On prend un animal, on l'assume. Soit on ne part pas, soit on l'emmène avec soi. Je ne comprends pas ces gens-là. Et le pire, c'est qu'ils partent en fait en vacances!

"Je le veux, je le veux!", s'écrie la petite Clara, 6 ans. Un vrai coup de cœur. - Radio France
"Je le veux, je le veux!", s'écrie la petite Clara, 6 ans. Un vrai coup de cœur. © Radio France

A peine entrées dans le chenil que l'adolescente et sa petite sœur Clara, 6 ans, tombent amoureuses d'un petit Pinscher beige. 

C'est le coup de foudre entre le toutou et les fillettes accroupies devant sa cage. "On était venues pour devenir famille d'accueil. Finalement on aimerait adopter ce chien", explique la maman, un brin inquiète.

Un petit chanceux qui devrait s'appeler "Cookie", si les sœurs s'accordent sur le choix de Clara.

Outre les abandons, la saison estivale, avec ses fortes chaleurs, peut être dangereuse pour les animaux. Cristina Devulder s'occupe des campagnes de prévention à la LPA du Nord. Elle donne quelques conseils aux maîtres.

Il  faut bien humidifier son animal, lui laisser de l'eau à portée de main. Et bien sûr on ne le laisse pas dans la voiture en plein soleil. Pour un chien, c'est l'équivalent d'un sauna mais lui ne le supportera pas.

Il n'est pas rare, durant l'été, que des animaux décèdent à cause d'un gros coup de chaleur. Et la membre de la LPA le précise, les chiens ne sont pas les seuls à souffrir à cette période.

Le plus gros des abandons, ce sont les petits chatons, en pleine période de reproduction chez nos amis félins. 

Bref on l'aura compris ce ne sont pas les vacances pour tout le monde cet été.