Société

Vacances de la Toussaint : un calendrier inédit auquel parents et professionnels du tourisme doivent s'adapter

Par Marina Cabiten, France Bleu lundi 17 octobre 2016 à 9:00

Ces vacances qui commencent et s'achèvent en milieu de semaine déplaisent aux fédérations de parents d'élèves
Ces vacances qui commencent et s'achèvent en milieu de semaine déplaisent aux fédérations de parents d'élèves © Maxppp - Fred HASLIN

Les vacances de la Toussaint commenceront mercredi, et seront à cheval sur trois semaines puisque la reprise est pour le jeudi 3 novembre. Un calendrier inédit qui a perturbé les habitudes du secteur touristique, et mis certains parents en difficulté pour s'organiser.

À la Toussaint cette année, les vacances commenceront et finiront en milieu de semaine : du jamais-vu. Pourquoi ? Pour éviter une reprise de l'école le lundi 31 octobre, soit la veille du mardi 1er novembre férié, selon le ministère de l'Education qui souligne que tous les acteurs des discussions étaient d'accord au moment d'acter ce calendrier inédit.

S'arracher les cheveux pour s'organiser

Des vacances qui commencent un mercredi et une rentrée des classes le jeudi matin, c'est un casse-tête "ingérable" pour la présidente de la Fédération des parents d'élèves de l'enseignement public (PEEP), Valérie Marty. Même discours à la FCPE, principale fédération de parents d'élèves. Pour sa présidente Lilianna Moyano, "ce calendrier ne prend absolument pas en compte les besoins et les difficultés des familles qui devront poser des RTT supplémentaires pour garder leurs enfants en milieu de semaine ou trouver une solution de garde en milieu de semaine."

Flexibilité forcée mais finalement adoptée dans le tourisme

Les vacanciers semblent déjà s'être pliés à ce calendrier pour organiser leurs départs : les réservations aériennes connaîtront ainsi leur pic non pas le samedi 22 octobre mais dès les mercredi 19 et jeudi 20, selon la plateforme de réservation MisterFly. Même constatation chez le géant du tourisme TUI France (Marmara, Nouvelles Frontières), qui indique que ses taux de remplissage pour les départs du mercredi, jeudi et vendredi "sont très bons, à plus de 82%".

Le séjour à la carte a aussi la cote dans les locations entre particuliers : la plateforme Abritel fait état de réservations "en hausse, mais pour des séjours plus courts que l'an passé". "On ne peut plus aujourd'hui raisonner uniquement du samedi au samedi. Ce qui sauve certaines saisons touristiques c'est justement la flexibilité et la démultiplication des courts séjours. D'autant que la clientèle des courts séjours dépense plus à la journée que la clientèle à la semaine", relève Didier Arino, président du cabinet Protourisme.

  - Visactu
© Visactu -

Partager sur :