Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Des Poitevins, en vacances, les pieds dans l'eau mais sans masques

-
Par , France Bleu Poitou

Il fait chaud ce week-end encore dans le Poitou. Pour trouver de la fraîcheur, nombre de Poitevins vont aller se baigner dans l'un des nombreux plans d'eau de la région. Oui, mais avec ou sans masques ? Malgré l'épidémie de Covid, la réponse est plutôt sans. Illustration à Bonneuil-Matours.

Photo d'illustration
Photo d'illustration © Maxppp - Maxppp

Le mercure va encore monter assez haut ce samedi, et pour tous les Poitevins qui ne partent pas en vacances, il va falloir trouver de quoi se rafraîchir. Si certains vont privilégier la balade en forêt, d'autres vont opter pour un plongeon dans l'un des nombreux plans d'eau de la région. Dans la Vienne, par exemple, l'aire de loisirs de Bonneuil-Matours est très prisée chaque été, oui mais comment faire avec le COVID ? Est-ce qu'on y va avec le masque ? Est-ce qu'on respecte les distances de sécurité entre les serviettes ? A Bonneuil, cette semaine, la réponse était plutôt sans. Et chacun avait ses raisons pour "tomber" le masque. 

Parce que sur une plage, on est dehors

Même si le camping et la guinguette sont fermés, il y a quand même du monde sur l'aire de loisirs locale. Moins que d'habitude. Mais toutes les places à l'ombre des arbres sont prises. Delphine habite la commune et elle n'a pas emmené de masques pour elle et ses enfants

"Parce qu'ici, on est en plein air et que c'est ventilé", explique-t-elle. 

Un peu plus loin, Michèle et Jean-Michel, un couple de Saint-Benoît, près de Poitiers avoue n'avoir même pas pensé à en emporter avec eux.

"On s'est dit qu'à la plage, il n'y en aurait pas besoin, mais à vrai dire, on n'est pas sûrs. on ne sait pas. C'est compliqué de s'y retrouver sur le port du masque obligatoire ou pas."

Et Michèle d'ajouter : "Je travaille en milieu hospitalier et on porte le masque douze heures par jour déjà. Là, je suis contente quand même de l'enlever".

Parce qu'on n'est pas entassés les uns sur les autres

A Bonneuil-Matours, la baignade dans la Vienne est surveillée. Il y a des maîtres nageurs et des jeux pour les enfants. C'est gratuit et les familles y restent autant qu'elles veulent. Pas comme à la piscine précise une maman : "A la piscine municipale, à cause du covid, il faut réserver ses créneaux et au bout d'une heure et demi, c'est dehors." Le site bonnimatois est donc idéal pour elle car il est gratuit dit elle, et qu'on peut y rester autant qu'on le souhaite. Pour autant, il n'y a pas la foule des grands jours. D'ailleurs, les animatrices d'un centre de loisirs de Poitiers venus avec douze enfants âgés de trois à quatre ans n'ont pas imposé aux petits de porter leurs masques. 

"Les gens sont assez espacés, explique l'une d'elles, regroupés par famille. On n'est pas les uns sur les autres donc pas besoin de masques". 

Point de baignade dans la Vienne, à Bonneuil Matours
Point de baignade dans la Vienne, à Bonneuil Matours © Radio France - Isabelle Rivière

La distanciation sociale respectée

Avec la chaleur qui prédomine ces derniers jours dans la Vienne, Catherine, une Châtelleraudaise, a aussi décidé d'emmener ses trois petits enfants à la plage. "Elle est chaude" lâche Théo dans un sourire. Il revient de se baigner avec sa sœur et sa cousine et aucun d'eux ne porte un masque, mais Catherine ne se sent pas en insécurité contrairement à ce qu'elle a vécu la semaine dernière. "Cette année, on a laissé le camping-car au garage car la semaine dernière on est allés à Noirmoutier, et c'était noir de monde dans les centres-villes. Personne ne portait de masques." Pour éviter une éventuelle contamination au covid, Catherine s'est placée loin des autres serviettes. "On s'est mis dans un coin pour éviter d'être trop près, c'est pour ça qu'on ne met pas les masques". 

Une autre maman elle précise que chacun sur la plage semble faire attention à éviter les contacts rapprochés. 

"Même dans l'eau, les gens essaient de respecter les distances", ajoute-t-elle. 

Même au food-truck "Vintage ice", le camion de glaces, les gens attendent leur tour en respectant les distances de sécurité. Ils y vont par groupes d'amis ou par familles, mais chacun attend son tour. 

Un food-truck différent chaque jour pour régaler les baigneurs
Un food-truck différent chaque jour pour régaler les baigneurs © Radio France - Isabelle Rivière
Choix de la station

À venir dansDanssecondess