Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Vacances en Limousin : chassé-croisé dans un camping de Haute-Vienne

vendredi 28 juillet 2017 à 18:27 Par Justine Dincher, France Bleu Limousin

C'est la fin pour les uns, le début pour les autres. Les locataires changent dans les campings, à l'occasion de ce week-end de chassé-croisé entre juilletistes et aoûtiens. Reportage dans un établissement de Saint-Laurent-les-Églises, en Haute-Vienne.

Fabien Gaillard, devant l'entrée de son camping à Saint-Laurent-les-Eglises
Fabien Gaillard, devant l'entrée de son camping à Saint-Laurent-les-Eglises © Radio France - Justine Dincher

Saint-Laurent-les-Églises, France

Il est l'heure de remballer les piquets, les sardines, et de plier la toile. Le week-end du 29 et 30 juillet est un week-end de chassé-croisé sur les routes, mais aussi dans les campings. Les aoûtiens commencent leurs vacances, pendant que les juilletistes les terminent. Certains repartent le cœur lourd, comme c'est le cas au camping du pont du Dognon, à Saint-Laurent-les-Églises (Haute-Vienne).

LIRE AUSSI : Trafic : week-end de chassé-croisé "exceptionnellement difficile" sur les routes, évitez de circuler ce samedi.

Nettoyage à fond

Fabien Gaillard nettoie la salle de son restaurant, avant l'arrivée de nouveaux vacanciers. "C'est un week-end avec largement plus de boulot, explique le gérant, C'est comme sur la route, un week-end de chassé-croisé. Les gens s'en vont des locatifs, il faut les re-préparer, faire en sorte que le bar reste accueillant." Fabien Gaillard, fils de gérants de camping, a repris cet établissement limousin de 83 emplacements (tentes et mobil-homes), il y a deux ans : "Je n'ai pas de salariés pour le moment, cela me demande donc encore plus de travail."

Fabien Gaillard a repris le camping il y a deux ans. - Radio France
Fabien Gaillard a repris le camping il y a deux ans. © Radio France - Justine DINCHER

Les vacances, jusqu'au bout...

David ne veut pas entendre parler de ménage. En tout cas, pas avant le matin du départ. "Nous sommes plutôt du genre à profiter jusqu'au dernier moment... la dernière baignade, la dernière randonnée, raconte ce touriste venu du Havre, Et le ménage, ce sera à l'aube le matin du départ, à 5 heures du matin, relativement tôt, sans pour autant gâcher la journée précédente." L'aspirateur, les valises à boucler et le chien à mettre en laisse, David et Claude préfèrent raconter leurs bons souvenirs : "le calme, la campagne, les rivières, l'absence de foule, l'escalade, le bateau... On n'était heureux, à un bémol près, c'est la pluie." Le soleil a finalement fait son retour vendredi 28 juillet, Nathalie une Bretonne a profité jusqu'au bout : "c'est la première fois des vacances que je peux me mettre sur mon siège pour lire." Un final en apothéose pour ces touristes.

ÉCOUTEZ | C'est bientôt l'heure de plier bagage...

A quelques heures du départ des juilletistes, le gérant du camping est lui aussi mélancolique : "Ça nous fait un pincement, aussi. C'est un camping familial, il y a un attachement avec les clients. Certains deviennent des amis. Ce sont donc des au revoir, pas des adieux."