Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Éducation

Vacances scolaires : vers une possible réduction du nombre de jours, selon le ministre de l'Éducation nationale

dimanche 23 juillet 2017 à 15:50 Par Germain Arrigoni, France Bleu

Jean-Michel Blanquer, le ministre de l'Éducation nationale, a ouvert la porte à une possible réduction du nombre de jours de vacances scolaires dans un entretien paru dans Le Journal du dimanche.

Jean-Michel Blanquer, le ministre de l'Education nationale
Jean-Michel Blanquer, le ministre de l'Education nationale © AFP - Martin BUREAU

"On doit se poser la question des vacances, qu’il s’agisse de l’été ou des vacances intermédiaires." Dans un entretien accordé ce dimanche au JDD, Jean-Michel Blanquer a laissé entendre que la possibilité de réduire les vacances scolaires n'était pas un sujet tabou.

Et le ministre de l'Éducation nationale de renchérir : "C’est un sujet plus important que celui du rythme hebdomadaire".

A LIRE AUSSI ► Le calendrier de l'année scolaire 2017-2018

Rythmes scolaires à la carte, dédoublement des classes de CP, devoirs faits au collège

Il est également revenu sur la question des rythmes scolaires, sur le dédoublement des classes de CP ou la réforme du collège, des mesures applicables dès la rentrée prochaine.

Alors qu'un tiers des écoles repasse à la semaine de quatre jours à la rentrée, Jean-Michel Blanquer veut laisser le choix aux écoles : "Ce mouvement montre que la possibilité que nous avons offerte correspondait bien à un besoin du terrain et que la mise en place de la semaine de quatre jours et demi n'avait pas été bien vécue partout." Et d'ajouter : "A contrario, dans d'autres cas, la situation actuelle est satisfaisante", confie le ministre, qui juge qu'il faut "avoir une approche pragmatique" : "Aucune étude ne montre la supériorité d'une formule sur une autre."

Il a redit sa volonté de mettre en place dès cette année le dédoublement des classes de CP dans les zones prioritaires et les devoirs en étude surveillée au collège encadrés par des professeurs payés en heures supplémentaires ou des jeunes volontaires de Service Civique.

A LIRE AUSSI ► Rythmes scolaires, classes de CP à 12 élèves, retour du redoublement : ce qui va changer à la rentrée 2017

  - Visactu
© Visactu -